En ce moment En ce moment

Véhicule utilitaire : les pick-up sur la brèche

Publié par le - mis à jour à
Véhicule utilitaire : les pick-up sur la brèche

Sur un marché du véhicule utilitaire léger (VUL) dynamique, ?les pick-up poursuivent leur percée, mais certains modèles ?pourraient pâtir, en 2019, de la perte des privilèges fiscaux.

Je m'abonne
  • Imprimer

Examinant le projet de Loi de Finances pour 2019, les députés ont souhaité mettre au coup d'arrêt au privilège fiscal dont bénéficiaient jusqu'à présent les pick-up. Les amendements adoptés en octobre - sous réserve de la promulgation PLF - signent la fin de l'exonération du malus applicable aux véhicules polluants pour les pick-up et instaurent pour ces mêmes véhicules l'application de la TVS (taxe sur les voitures de société).

Le législateur a néanmoins aussitôt amoindri la mesure en limitant son impact aux modèles à double cabine et à quatre portes. Les modèles simple cabine (deux portes, trois places) et à cabine approfondie seraient donc toujours considérés comme des véhicules utilitaires légers, et à ce titre épargnés. C'est une bonne nouvelle pour les artisans, qui pourront continuer à s'équiper de simple cabine, mais pas pour les constructeurs, dont certains ne proposent que des "doubles cabines" plus confortables et plus haut de gamme.

Pour rappel - et c'est valable jusqu'au 31 décembre - les pick-up, véhicules dotés d'un plateau arrière dédié à la charge - sont considérés comme des VUL. Ils ne sont donc ni soumis au malus écologique à l'achat ni à l'application de la TVS. Un avantage indéniable auquel les professionnels et les particuliers ont été sensibles. Le malus écologique qui frappe les véhicules à l'achat et s'élève, par exemple, pour un modèle de catégorie pick-up à plus ou moins 10 500 euros en 2018.

20 000 pick-up écoulés en 2017

Sur le marché français, l'engouement pour les pick-up est réel mais reste encore à la marge. En 2017, ils représentent 4,7 % des immatriculations neuves de VUL (contre 2,9 % en 2010), et ont franchi la barre symbolique des 20 000 véhicules (soit 20 690) selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA)*.

Les ventes progressent, surtout depuis 2015. Et si Renault Kangoo II, Renault Master III et Clio IV arrivent en tête des VUL les plus vendus en France, le Ford Ranger arrive tout de même en 19e position dans le Top 100 VUL publié par le CCFA (janvier à octobre 2018). Le marché des pick-up demeure largement dominé par les constructeurs étrangers, absence de PSA oblige (Peugeot ne commercialise pas son modèle en Europe).

Les pick-up sont appréciés pour leur robustesse et leurs équipements luxueux. Parmi les nouveautés, Mercedes Benz vient de sortir la version V6 de son modèle Classe X, qui embarque un puissant moteur six cylindres. Pour le reste le marché des utilitaires fait toujours montre de dynamisme. Au niveau des produits, il est marqué cet automne par l'arrivée du trio du groupe PSA, élu " Inter-national Van Of The Year 2019 " avec le nouveau Berlingo Van de Citroën, le nouveau Combo Cargo d'Opel et le nouveau Partner du lion. A découvrir !

Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet