En ce moment En ce moment

Géolocalisation : quand trouver des clients à proximité devient un jeu d'enfant

Publié par Amélie Moynot le
La Caravelle des Saveurs, à Paris
© Belordinaire
La Caravelle des Saveurs, à Paris

Je m'abonne
  • Imprimer

Quels outils ?

Dédiée aux commerçants du Sud de la France et de Lille, Rue Centrale est une application de diffusion d'informations ciblées et de promotions. Avec OptiMiam, les commerces alimentaires communiquent sur leurs invendus et luttent ainsi contre le gâchis. Plyce donne accès aux clients finaux à des réductions et des offres sur des produits de déstockage.

Autre exemple, Wits est un service de click and collect visant à aider les dirigeants à développer le trafic en point de vente et à booster leur activité via le numérique. Enfin, la start-up Armis est spécialisée dans la publicité en local pour, notamment, les commerçants de proximité.

Autant d'outils qui ont un seul objectif : redynamiser le petit commerce en misant sur la recherche de clients à proximité.

[Témoignage] Elle utilise une appli géolocalisée comme outil antigaspi

Semaest

Semaest

Paula Simao

Dirigeante de La Caravelle des Saveurs, épicerie fine portugaise basée à Paris, Paula Simao s'engage contre le gaspillage. C'est par désir de lutter contre le gâchis de denrées alimentaires, et aussi par volonté de faire connaître ses produits, que la commerçante décide, en janvier 2017, d'utiliser une application mobile répondant à ces deux impératifs. Baptisé To Good To Go, l'outil lui permet, grâce à la géolocalisation, de proposer des paniers "surprise" à moindre coût (5 euros) à des clients situés dans sa zone de chalandise.

Si l'impact sur son chiffre d'affaires n'est pas directement visible, elle s'y retrouve plutôt. "C'est une opération "zéro" (j'ai peu de paniers, et je touche quatre euros sur chacun), témoigne-elle. Mais certains clients sont déjà revenus acheter des produits en dehors des promotions." À cela s'ajoute que l'organisation lui apparaît facile à assumer : "Je prépare les produits 30 à 45 minutes avant l'arrivée du client." Par ailleurs, la dimension écologique est accentuée par le fait que les clients doivent amener leurs boîtes pour emporter leurs produits.

Au final, le service donne satisfaction à Paula Simao. "À un commerçant, je dirais d'y aller. Je parle de l'application dans ma boutique. Il y a des personnes qui téléchargent l'application directement sur place", conclut celle qui est aussi adhérente au réseau parisien CoSto, réunissant des commerçants connectés.

Repères

Raison sociale : SASU Simapa
Activité : épicerie fine spécialisée dans la gastronomie portugaise
Siège social : Paris (Xe arr.)
Année de création : 2015
Dirigeant : Paula Simao, 48 ans
Effectif : 1 personne
CA 2016 : NC

Je m'abonne
Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet