En ce moment En ce moment

[Étude de cas] Un bijoutier-joailler à l'audace brillante

Publié par le - mis à jour à
[Étude de cas] Un bijoutier-joailler à l'audace brillante
© © Jean Delmarty / Alpaca / Andi

Bijoutier à Romans-sur-Isère, Julien Garcia-Marti a lancé sa propre marque de joaillerie et il ouvre une seconde boutique. L'occasion de profiter du dynamisme économique romanais et de vanter le savoir-faire de son atelier.

  • Imprimer

L'ancienne capitale de la chaussure deviendra-t-elle celle de la joaillerie de luxe ? C'est, en tout cas, la démarche que porte Julien ­Garcia-Marti­, gérant de la bijouterie Bel' Argent de Romans-sur-Isère, depuis 2009. Pour conforter le développement de son activité, le trentenaire s'est lancé le défi d'inscrire la bijouterie dans une nouvelle étape en lançant sa propre marque de joaillerie de luxe. "Nous avons créé une collection de 25 bijoux pour engager la marque sur un nouveau segment de développement", confie Julien Garcia-Marti.

Confectionnée au sein de l'atelier de la bijouterie, la collection de bijoux Belarti a suscité, dès son lancement fin septembre, un fort engouement de la clientèle. "Certains modèles sont déjà réservés et les produits plaisent beaucoup, relate le gérant. Il est par contre un peu tôt pour voir les résultats en termes de vente." S'il compte, pour l'instant, travailler en flux tendu afin de limiter les stocks et optimiser la gestion de son équipe, Julien Garcia-Marti mise sur le dynamisme économique local pour inscrire sa marque dans un cercle vertueux. À l'instar du made in France, la production romanaise connaît, à nouveau, un fort pouvoir d'attractivité. "On constate un très bel essor de l'écosystème économique local, notamment dans le jean avec la marque 1083 ou la chaussure. Il était important d'avoir nos propres produits" , ajoute-t-il.

Révéler l'identité de la marque

Au-delà de la seule stratégie de développement, l'objectif de cette nouvelle orientation s'apprécie également sur le plan de la communication. "Ce lancement est important pour la bijouterie. Nous étions en train de perdre cette image de créateur que l'entreprise possède depuis 1979, c'est donc un moyen de renforcer notre identité et de prouver qu'on continue à créer", précise l'entrepreneur, qui espère réaliser 5 % de son chiffre d'affaires avec la nouvelle collection.

Un pari qui intervient quelques années après que le gérant a déjà opéré un premier virage stratégique. "Nous avons déménagé en plein centre-ville pour enrichir notre offre de montres et bijoux avec des marques connues. Notre chiffre d'affaires a progressé de près de 40 % en trois ans, se souvient Julien Garcia. Aujourd'hui, nous avons décidé de conforter notre implication locale en ouvrant un second point de vente davantage tourné vers la bijouterie fantaisie et tendance."

Signe de la réussite qui semble se dessiner, d'autres bijoutiers se sont d'ores et déjà montrés intéressés par la commercialisation de la collection Belarti. Une opportunité que Julien Garcia-Marti compte bien ne pas laisser échapper. Avant cela, le gérant se veut pragmatique. "J'attends de faire un premier bilan des ventes de la collection pour ensuite déterminer les besoins en termes de production. L'idée est d'engager ça pour Noël 2018", précise-t-il. Une méthode précieuse.

Repères

Raison sociale : SARL Bel' Argent
Activité :
bijouterie, joaillerie
Ville :
Romans-sur-Isère (Drôme)
Année de création :
1987 (repris en 2009)
Gérant : Julien Garcia-Marti, 28 ans
Effectif :
8 salariés
CA 2017 :
580 k€

Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet