Recherche
Magazine Commerce Mag
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Sur le trottoir d'en face, le dépôt-vente local, artisanal et original

Publié par le - mis à jour à
Sur le trottoir d'en face, le dépôt-vente local, artisanal et original

Dans le centre de Valenciennes, le magasin de Nicolas Chiarelli regroupe les productions de plusieurs dizaines de créateurs régionaux. Et un an après son implantation, il songe déjà à agrandir !

Je m'abonne
  • Imprimer

Évidemment, la période n'était pas idéale pour démarrer : lorsqu'il ouvre sa boutique baptisée Sur le trottoir d'en face, à deux pas de la mairie de Valenciennes, Nicolas Chiarelli ne peut pas savoir que se profile une année avec des confinements, des couvre-feux, et des restrictions imposées aux magasins non-essentiels.

Heureusement, 2020 n'est pas que l'année de la Covid-19 : c'est aussi celle où, de plus en plus, les commerces tels que le sien ont le vent en poupe. "Les gens en ont assez d'acheter tout à la Chine ? Nous proposons des produits locaux. Ils en ont assez d'enrichir les multinationales ? Chez moi, tout est fabriqué par des artisans. Ils ne veulent plus des articles stéréotypés des grandes marques, qu'on va retrouver dans les intérieurs du monde entier à l'identique ? Ici, il n'y a pas deux produits qui sortent du même moule !", explique Nicolas Chiarelli.


À la croisée de ces trois tendances - local, artisanal et original - le magasin de la rue de la Vieille-Poissonnerie a donc surmonté les épreuves de 2020. "Je réalise 10 à 15 k€ de chiffre d'affaires mensuel, expose le gérant. Evidemment, tout n'est pas pour moi ! Comme je fonctionne sur le principe du dépôt-vente (bien plus pratique, puisque les objets exposés appartiennent toujours aux créateurs, ce qui m'évite la gestion des commandes et des stocks), je ne conserve pour le magasin que 25 %, desquels je dois encore déduire les frais de la boutique et les salaires. Mais il est vrai que grâce à ce système, au bout d'une année, je peux déjà agrandir la boutique", souligne Nicolas.

Des clients qui ont envie de mettre le prix

A la boutique, les produits issus d'une quarantaine de créateurs se répartissent en quatre catégories : décoration, bijoux, textiles et cosmétiques. "Cela va du déodorant solide au foulard, de la céramique au luminaire... avec souvent un esprit recyclage : des lampes en dentelle de carton, ou bien sur base d'un ancien téléphone par exemple".

Bien sûr, les prix ne sont pas plus bas que dans les grandes chaînes : "mais 50 € à 200 € pour un luminaire qui est une pièce unique, ce n'est pas si cher ! Et je propose précisément le genre d'objets que recherche la clientèle qui est prête à mettre ce niveau de prix", souligne le commerçant. Et comme il s'agit de pièces uniques, il n'est pas question pour les flâneurs de se dire qu'ils repasseront demain : la lampe ou le vêtement désirés seront peut-être déjà partis...


Le système de Nicolas repose aussi sur des ateliers. Lorsque les mesures anti-Covid l'autorisent, les enfants ou les adultes peuvent rencontrer deux fois par semaine les artisans, et même apprendre à fabriquer eux-mêmes : "pour Halloween, l'artiste qui crée des terrariums floraux est venue diriger la fabrication de citrouilles fleuries, par exemple". On peut aussi s'initier à la couture ou la menuiserie, et même fabriquer un stylo ! "Ça représente peu en termes de CA, car les créateurs conservent 90 % du prix du cours, fixé entre 15 € et 30 € pour une session d'une heure trente à deux heures, fournitures comprises. Mais c'est très important pour la fidélisation", explique Nicolas Chiarelli.

Avec l'aide de la Chambre de commerce et d'industrie, qui achète des locaux vides et les loue à bas prix, Nicolas prépare maintenant l'agrandissement du magasin, et l'embauche d'un employé.

Repères

Raison sociale : Sur le trottoir d'en face

Localisation : Valenciennes (Nord)

Création : Octobre 2019

Dirigeant : Nicolas Chiarelli, 33 ans

Effectif : 2 personnes

CA 2019 : 150 k€

Je m'abonne

NEWSLETTER | Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande