En ce moment En ce moment

La Côte Guérandaise, une boucherie dans l'air du temps

Publié par le - mis à jour à
La Côte Guérandaise, une boucherie dans l'air du temps

Les Berthélémé savent sentir l'air du temps et écouter leur clientèle. Pour développer leur activité, ils ont mis en place un système de colis, se sont installés sur les réseaux sociaux, ont créé une boucherie en ligne et... sont devenus crémiers.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Ma philosophie est de toujours avoir un train d'avance", explique Yvon Berthélémé. Ce ne sont pas des mots en l'air, et la stratégie de développement de son entreprise le prouve. Tout commence en 2012, avec la création de La Côte Guérandaise. Une boucherie- charcuterie au décor moderne, pour attirer une clientèle d'actifs qui se tourne de plus en plus vers les petits commerces.


Dans le même esprit, un site Internet est lancé dès 2013, qui a depuis été rejoint par une page Facebook. "C'est fondamental d'être présent sur les réseaux, pour se faire connaître, développe Yvon Berthélémé. Aujourd'hui, les clients sont très volatils. Les réseaux font une piqûre de rappel, pour que les clients ne nous oublient pas. C'est le même principe que la pub dans les boîtes aux lettres : "Attention, nous sommes là.""

Puis, vers 2014, le couple Berthélémé, entendant fréquemment leurs clients dire qu'ils ne savaient pas quoi manger, a l'idée de proposer le "colis de la semaine". Un assortiment de viande qui change tous les mardis et permet de confectionner 5 repas pour 4 personnes. Son tarif, de 40 euros, équivaut à une remise de 20 % sur le prix détail en rayon, mais est rentable par rapport au volume des ventes.

Le succès est tel que les Berthélémé diversifient leur offre, qui compte désormais 20 variantes sur l'année : colis volaille, colis à mijoter, colis pour couscous, colis saisonniers (13 repas de 4 personnes à 100 euros), etc. Ces offres représentent aujourd'hui environ 20 % du CA, et peuvent être commandées par mail, téléphone, en boutique ou sur le site. Car, en 2016, le site de présentation du départ a laissé place à un site marchand, permettant la commande en ligne de produits à retirer en boutique.

"Il le fallait, pour rester dans l'air du temps, affirme Yvon Berthélémé. En France, il y a très peu de boucheries en ligne. Je voulais me positionner avant les autres, même s'il fallait rencontre les problèmes liés au fait d'être pionniers." Ce site, élaboré par un service informatique, lui coûte environ 1 500 €/an, mais les ventes y sont en progression constante de 5 à 10 % par an.

Boucher, charcutier et... crémier

"L'idée est venue au fil des années, avec différents commentaires des clients, qui réclamaient une crémerie sur la commune, se rappelle Yvon Berthélémé. Notre clientèle apprécie de ne pas aller seulement en grande distribution, elle aime avoir de bons produits et un service prévenant." Dont acte. En 2018, à la faveur d'un déménagement dans des locaux plus vastes et après 3 mois de formation et de stage, la boucherie-charcuterie s'est enrichie d'un rayon de 80 fromages.


"Le déménagement de l'entreprise s'est fait aussi par rapport aux difficultés de stationnement de la clientèle, précise Yvon Berthélémé. Maintenant, nous avons un parking et nous sommes sur un boulevard plus passant." L'investissement, de plusieurs centaines de milliers d'euros, a débouché sur une augmentation de 25 % du CA sur la première année, avec une hausse tant du nombre de clients que du panier moyen.

Et après les fromages... les fruits et légumes ! Les Berthélémé n'en vendent pas (encore ?), mais sont dépositaires des paniers qu'un groupement d'agriculteurs bio dépose chez eux, et que les abonnés viennent chercher chaque semaine. "On ne gagne rien, c'est uniquement un service complémentaire, qui nous prend du temps et de l'espace. Mais c'est aussi une manière de se faire connaître et de se rappeler à la clientèle", conclut le chef d'entreprise.

Repères

Raison sociale : Mode

Enseigne : La Côte Guérandaise

Activité : Boucherie - charcuterie - crèmerie

Localisation : Guérande (Loire-Atlantique)

Création : Avril 2012

Gérants : Estelle Berthélémé, 48 ans et Yvon Berthélémé, 50 ans

Effectif : 4 personnes

CA : NC

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Frédéric Villiers

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet