En ce moment En ce moment

Commerce : pourquoi engager une démarche de développement durable ?

Publié par Julien van der Feer le - mis à jour à
Commerce : pourquoi engager une démarche de développement durable ?
© Sergey Nivens - Fotolia

Des solutions concrètes existent pour inscrire son point de vente dans une démarche de développement durable. Réduire ses déchets, limiter ses émissions, lutter contre le gaspillage alimentaire, c'est à la fois préserver la planète et faire des économies.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour fidéliser ses clients

Plusieurs actions proposées contribuent à la fidélisation de la clientèle. C'est le cas par exemple des systèmes de consigne, ou des incitations commerciales à apporter ses propres contenants. Par exemple, une réduction ou une carte de fidélité permettant d'obtenir le dixième produit gratuitement.

Pour attirer une nouvelle clientèle

Le grand public est de plus en plus soucieux du gaspillage alimentaire et de la réduction à la source des déchets, ce qui le conduit à se tourner vers des solutions alternatives, en retrouvant le goût du "fait maison". En affichant votre démarche, vous pouvez éviter de perdre votre clientèle existante et toucher cette nouvelle clientèle, plus soucieuse de l'impact environnemental de sa consommation.

Pour faire des économies

Les actions de développement durable permettent de faire de réelles économies sur certains aspects : moins d'achats de fournitures jetables (kits couverts, emballages jetables) et réduction de la facture d'enlèvement des déchets.

Pour créer un avantage concurrentiel et augmenter sa visibilité

En proposant un service plus respectueux de l'environnement et en prenant en compte les aspirations nouvelles des gens, vous vous démarquez des grandes surfaces. Vous pouvez faire connaître vos efforts dans le cadre de la démarche développement durable et générer des articles de presse, des posts sur les réseaux sociaux ou fédérer une communauté de clients.

Les bonnes pratiques

- Trier les biodéchets à la source en mettant en place, en anticipation de l'objectif de généralisation du tri à la source chez les particuliers et les entreprises dès 2025, un tri séparé des biodéchets et le recours à un compostage de proximité. Sollicitez votre association de commerçants, votre CCI ou des associations de quartier pour savoir s'il existe un compost près de votre point de vente. Enfin, il est préférable de vous approvisionner exclusivement en papiers et contenants recyclés ou biodégradables.

- Être un bon trieur, notamment dans la perspective de la tarification incitative pour l'enlèvement des déchets ménagers et assimilés. Moins vous générez de déchets, moins vous payez de taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Autre option, nouer un partenariat avec une association comme Carton plein, une entreprise d'insertion qui récupère les cartons chez les commerçants et les réemploie pour des déménagements de proximité, à vélo !

- Vous inscrire dans une démarche de territoire à énergie positive ou de territoire zéro déchets, lancée par votre collectivité locale. La Communauté Urbaine de Bordeaux (Gironde) a soutenu un projet "Mon quartier à alimentation positive" pour lutter contre le gaspillage alimentaire et valoriser les biodéchets, en mobilisant les habitants, les commerçants et les entreprises à l'échelle d'un quartier. En Essonne, la CCI propose une opération "Territoire Zéro déchet Zéro gaspillage" visant à développer l'économie circulaire.

Je m'abonne
Julien van der Feer

Julien van der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet