En ce moment En ce moment

[Jurisprudence] Modifier un contrat ne constitue pas un manquement grave

Publié par le | Mis à jour le
[Jurisprudence] Modifier un contrat ne constitue pas un manquement grave

Une modification unilatérale du contrat de travail ne justifie pas une rupture aux torts de l'employeur.

Je m'abonne
  • Imprimer

Par deux arrêts rendus le 12 juin dernier (n°12-29.063 et n°13-11.448), la Cour de Cassation a jugé qu'une modification unilatérale du contrat de travail ne justifiait pas en soi sa rupture aux torts de l'employeur. Des salariés avaient saisi le Conseil de Prud'hommes en 2009 et en 2011 de demandes de résiliation judiciaire motivées par les modifications de la grille de calcul des commissions pour l'un et d'un taux de commissionnement pour l'autre.

La Cour de Cassation a tranché et jugé que la seule modification unilatérale du contrat de travail ne suffisait pas à caractériser un manquement grave. Dans la première espèce, la modification unilatérale du contrat de travail n'avait pas entrainé de baisse de rémunération. Dans la seconde, le salarié avait subi une baisse de rémunération que la Cour d'appel avait jugée trop faible pour rendre impossible la poursuite du contrat de travail.

La Cour de Cassation a décidé de suivre les juges du fond pour retenir qu'un manquement grave rendant impossible la poursuite du contrat n'était pas rapporté peu importe la modification unilatérale du contrat de travail.

Me Pierre-Luc Nisol,

Avocat of Counsel au sein du département droit social du cabinet Bignon Lebray.

Je m'abonne

Me Pierre-Luc Nisol

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Juridique

Par Salomé Garlandat, cabinet Oris Avocats, et Anne Leleu-Eté du cabinet Ale Avocats

Dans un objectif de simplification des règles, la loi Pacte redéfinit la notion de seuils, tant en droit du travail qu'en droit des sociétés. [...]