En ce moment En ce moment

Les enseignes de l'occasion ne connaissent pas la crise

Publié par Dalila Bouaziz le

Je m'abonne
  • Imprimer

Les enseignes recrutent

Pour ouvrir un point de vente, il faut compter un droit d'entrée généralement situé entre 20 000 et 35 000 euros, l'investissement global dépend bien entendu de la surface (entre 200 000 et 500 000 euros). Quant à la redevance, elle peut s'établir à une somme fixe par mois (par exemple 1 450 euros mensuels fixes chez Cash Converters) ou à un pourcentage du chiffre d'affaires, autour de 3 %. Les enseignes forment bien entendu leurs nouvelles recrues, notamment à l'outil informatique maison, qui permet d'obtenir une cote du matériel proposé à l'achat, en fonction du prix pratiqué dans les autres magasins du réseau et de ses chances de revente. L'enseigne Easy Cash a, pour sa part, recours à un formateur extérieur pour la bijouterie, un secteur en plein essor avec la crise. Pour se développer, les enseignes ciblent les villes d'au moins 200 000 habitants et leur périphérie et prévoient d'ouvrir entre 10 et 20 unités par an.

Frédéric Jouin, franchisé Cash Converters

Franchisé Cash Converters à La Roche-sur-Yon, Frédéric Jouin a exercé pendant des années le métier de VRP, d'abord dans le domaine de la volaille, puis dans celui du livre. " J'ai revendu mon portefeuille clients et cherché à me franchiser à l'aube de mes 40 ans ", explique ce Vendéen qui souhaitait regagner sa région. L'enseigne Cash Converters a convaincu l'entrepreneur, qui désirait exercer ses talents de négociateur tout en manageant une équipe et avoir la possibilité d'ouvrir plusieurs boutiques. " De plus, je suis sensible à l'aspect écoresponsable des produits d'occasion et aux exigences merchandising qui y sont liées ", ajoute-t-il. C'est finalement la polyvalence du métier qui l'a séduit. Au bout d'un an de recherche, début 2011, l'entrepreneur ouvre son premier magasin. " Après une phase de découverte du métier, je me suis perfectionné et j'ai ajouté ma patte, explique-t-il. En référençant notamment une vaste gamme d'accessoires, comme des housses et des câbles pour la téléphonie, ou encore en négociant l'informatique d'occasion avec des brokers. " Dès la seconde année, le magasin yonnais était en phase avec ses objectifs, ce qui permet à Frédéric Jouin d'ouvrir bientôt un second Cash Converters, à Challans, situé à 45 kilomètres.

Cash Converters
Activité : Achat et vente de produits d'occasion
Ville : La Roche-sur-Yon (Vendée)
Forme juridique : SAS
Dirigeant : Frédéric Jouin, 41 ans
Année de création : 2011
Effectif : 8 salariés
CA 2013 : 1,35 M€

Je m'abonne

Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Franchise

Par Benoit Fougerais, directeur général de pretpro.fr

La franchise est une méthode qui permet à un indépendant de créer son entreprise plus rapidement en optimisant ses chances de succès. La recherche [...]

Franchise

Par Quentin Tiburce dirigeant Europe de Compliantia

Dans la franchise, tous pareils ? En réalité, de moins en moins. Certaines enseignes laissent à leurs franchisés une certaine latitude pour [...]