En ce moment En ce moment

Prospective : quand les étiquettes proposent plus qu'un prix

Publié par Amélie Moynot le

Je m'abonne
  • Imprimer

Au rang des atouts figurent également la qualité de l'affichage, meilleur voire plus fourni que sur une étiquette traditionnelle, et l'accès à des services complémentaires comme la géolocalisation des produits. "C'est prospectif mais déjà en expérimentation dans quelques points de vente, précise Jean-Michel ­Flamant. L'intérêt, c'est que cela permet de connaître en temps réel le plan merchandising du magasin."

Autre avantage : le commerçant peut connaître exactement la part de linéaire consacrée à telle ou telle marque.

De leur côté, les clients ont également à y gagner, en particulier sur le plan de l'information produit. Au-delà du prix, les étiquettes numériques peuvent en effet indiquer des éléments de description, voire des précisions sur sa disponibilité. Ils bénéficient aussi d'un meilleur service. Certaines étiquettes peuvent les renvoyer directement sur le site de la marque pour passer commande.

Par ailleurs, des étiquettes clignotantes peuvent être utilisées pour attirer leur attention sur une promotion ou pour indiquer à un consommateur ayant préprogrammé une liste de courses dans son téléphone l'emplacement des produits recherchés. Au vu des usages actuels, cela reste très prospectif. Mais les potentialités sont nombreuses. En témoigne cette initiative actuellement menée par trois supermarchés anglais de faire varier les prix des produits en temps réel, en fonction de la demande. Signe que l'expérimentation peut aller très loin...

[Témoignage] Des étiquettes qui en disent long

Fabien Fournier

Inspirés par les étiquettes intelligentes au sens large, certains petits commerces mettent en place leur propre système d'affichage dynamique pour optimiser leur activité. C'est le cas de Storie, spécialisé dans la vente d'objets artisanaux haut de gamme issus du monde entier, disposant de deux points de vente à Paris.

"La connaissance des produits est très complexe à avoir. Elle s'obtient sur le terrain. Seule la fondatrice la possède [Fiona Cameron, NDLR]", détaille Fabien Fournier, gérant de l'un des magasins, à l'origine du projet d'étiquettes. Quand la gérante n'est pas présente dans la boutique, l'histoire des produits doit être rendue accessible au client pour faciliter l'acte d'achat.

Voilà pourquoi les commerçants ont mis en place, pour présenter leurs différentes collections, des étiquettes en bois qui, grâce à une puce NFC, permettent de lire, sur la "storie box" (écran mural 4K et stand avec tablette contrôlant la lecture de la puce) des images et des vidéos détaillant l'histoire de l'objet sélectionné.

Faire voyager les clients

Une installation conçue au départ pour faciliter le travail des vendeurs en leur offrant un support pour leur argumentaire commercial, qui permet aussi de plonger les clients dans l'univers du produit, de façon à la fois pédagogique et connectée.

Même si l'impact direct sur les ventes est difficile à chiffrer, le système semble plaire. "Des améliorations en termes d'ergonomie restent à faire, concède Fabien Fournier. Mais l'apport est fantastique car les images (pays lointains...) sont étonnantes. Les gens peuvent passer du temps à les regarder."

Un investissement de 10 k€, hors contenus, a été consenti. Fabriquées en Angleterre, les étiquettes seules représentent un budget très minime. La box est déployée dans une seule boutique.

La Storie Box permet de délivrer des informations sur l' histoire des produits.


Repères

Raison sociale : SARL Storie (pour la boutique "historique". L'innovation est testée dans la seconde boutique, qui a sa propre structure juridique.)
Activité : vente d'objets artisanaux haut de gamme
Ville : Paris (XIV e arr.)
Année de création : 2011
Dirigeant : Fiona Cameron, 38 ans
Effectif : 3 personnes
CA 2016 : 270 k€
Site Web : Storie

Je m'abonne
Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet