En ce moment En ce moment

Les tops et les flops du commerce en 2011

Publié par La rédaction le

Je m'abonne
  • Imprimer

@ FOTOLIA / VJOM

« La croissance amorcée en 2010 ne s'est pas transformée en véritable reprise en 2011. L'indice global d'activité est en progression de 1,9 %, après 0,7 % en 2010, mais nous n'assistons pas au décollage économique tant espéré de l'année dernière. » C'est ce qu'explique Christiane Company, présidente de la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA), qui a analysé 56 professions du commerce, des services et de l'artisanat. Le commerce de détail alimentaire fait figure de bon élève, puisqu'il a progressé de 1,8 %. A noter, la belle performance des cavistes (+ 7,9 %), des poissonniers (+ 5,6 %) ou encore des pâtissiers (+ 2,9 %). « Il y a un réel retour de la consommation plaisir et une volonté de consommer juste et sain. Pour bénéficier de cette qualité et de conseils, les Français n'hésitent pas à se tourner vers les commerces de proximité », explique Alain Tourdjman, directeur des études au sein de la BPCE. Du côté des flops, la fin de «l'effet TNT» a replongé les magasins spécialisés en hi-fi dans la morosité (- 12,2 %). 2011 fut difficile pour les vendeurs de cycles et scooters (- 8,4 %), victimes de la concurrence directe des grandes enseignes et de la vente entre particuliers. Enfin, la photo souffre aussi et enregistre une baisse d'activité de 7,4 %.

Je m'abonne

La rédaction

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Actualités

Par Philippe Gueydon, directeur général de King Jouet, co-président de la Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l'enfant

L'enseigne spécialiste de jeux et jouets s'insurge contre l'iniquité concurentielle de ce nouveau confinement, qui permet aux hypermarchés et [...]