Mon compte Devenir membre Newsletters

Idée d'ailleurs : un magasin australien taxe les clients qui n'achètent pas

Publié le par

Une épicerie australienne fait payer quatre euros aux clients qui repartent les mains vides. Une démarche qui n'a pas vocation à faire fuir le consommateur mais à lutter contre le showrooming. Une pratique qui consiste à tester un produit en boutique avant de l'acheter chez un concurrent.

Idée d'ailleurs : un magasin australien taxe les clients qui n'achètent pas

4 euros, c’est le prix que doivent débourser les clients d’une épicerie australienne qui sortent de la boutique sans avoir acheter un produit. Une façon pour la boutique Celiac Supplies, basée à Brisbane et spécialisée dans la vente de produits sans gluten, de lutter contre le "showrooming". Une technique qui consiste à tester un article en magasin avant de l'acheter sur internet ou dans une enseigne concurrente à un tarif plus avantageux. Georgina, la gérante, considère ainsi "que les clients doivent payer pour obtenir une information". Des propos corroborés par une affiche apposée sur la vitrine de l'enseigne. " Beaucoup de personnes utilisent la boutique comme une référence. Mais ces clients ignorent que nos prix sont sensiblement identiques à ceux pratiqués dans les autres magasins. Nous disposons de surcroît des produits qui ne sont pas disponibles ailleurs ".

Cette épicerie se défend par ailleurs de suivre une ligne de conduite déjà appliquée par " d’autres boutiques de matériels électroniques, de chaussures et de prêt-à-porter qui combattent le même problème ". Reste à savoir si cette initiative, mise en place en février dernier, va inciter le consommateur à franchir le pas de la porte ou au contraire à fuir, sans même avoir pris connaissance de l’univers de l’enseigne et des conseils que peuvent apporter les vendeurs.