Mon compte Devenir membre Newsletters

80% de taux de réussite en franchise : mythe ou réalité ?

Publié le par

L'affirmation selon laquelle il est beaucoup moins risqué de se lancer en franchise que de créer un commerce indépendant a été reconnue comme étant " potentiellement trompeuse " aux Etats-Unis.

Le 2 mai 2005, le président de l’IFA(*), Matthew Shay, a adressé une lettre à tous les franchiseurs adhérents de l’association leur demandant d’arrêter de diffuser l’idée selon laquelle le taux de réussite des franchisés était beaucoup plus élevé que celui des commerçants indépendants.
Dans sa lettre (accessible sur le site de l'IFA), Monsieur Shay, écrit que ce taux de réussite, vrai en 1987, était sans fondement aujourd’hui, voire « potentiellement trompeur ». (Si vous souhaitez recevoir la traduction de cette lettre, n'hésitez pas à nous en faire la demande par mail à l'adresse rgalydejean @ gmail.com. Pensez à supprimer les espaces avant et après l'arobase).
En conséquence de quoi, le président de l’IFA s’adressait en ces termes aux franchiseurs :
« Nous vous recommandons vivement de retirer tout argument marketing fondé sur ces informations de vos sites web et de vos brochures. L'utilisation de ces données, en l'absence de recherches plus contemporaines, pourrait induire en erreur les futurs franchisés qui tentent de mener des enquêtes sérieuses. »

Qu'en est-il du taux de réussite des entreprises franchisées en France ?
En France, de nombreux sites faisant la promotion des franchiseurs affirment que le taux de réussite des franchisés est supérieur à 80% alors que le taux de réussite des commerces indépendants est de 50%. Pour en avoir confirmation, il suffit de taper « taux+réussite+franchise » ou « taux+faillite+franchise » dans google. Quand ces statistiques ont-elles été établies ? Sont-elle encore d’actualité aujourd’hui ?
Y a-t-il des raisons de penser que ce qui est vrai aux Etats-Unis ne le serait pas en France ?
Pour notre part, nous pensons que ce taux de 80% est très nettement surévalué et qu' à l'instar de beaucoup de statistiques sur la franchise, il contribue à endormir la méfiance des futurs franchisés.

En quoi le taux de réussite des entreprises franchisées est-il trompeur ?
Sean Kelly, expert reconnu en marketing, a participé au développement de plus de 200 réseaux de franchise aux Etats-Unis. Dans un article intitulé "Les mensonges,  les sacrés mensonges et les statistiques de la franchise"(**), en anglais dans le texte : "Lies, Damn Lies & Franchise Statistics", Monsieur Kelly interpelle les candidats à la franchise et écrit : "Les statistiques en franchise créent plusieurs fausses impressions dont vous devez vous méfier."

La première fausse impression
La première fausse impression est qu’un taux présenté comme valable pour l’ensemble du secteur de la franchise est valable pour chaque réseau pris individuellement.. Il existe de bons réseaux de franchise dans lesquels ce taux de réussite de 80% est une réalité, mais pour de nombreux réseaux , ce taux de réussite est très nettement inférieur.

La seconde fausse impression
La seconde fausse impression est la conviction qu’en créant votre entreprise en franchise, vous ne pouvez pas échouer.. Toute création d’entreprise comporte des risques. Avant de rejoindre un réseau de franchise, vous devez acquérir la certitude que le franchiseur qui vous intéresse à la capacité de vous aider à réduire ces risques et de vous procurer des atouts qui vous permettront de réussir plus sûrement que si vous créez un commerce indépendant. Par ailleurs, cette confiance, à priori irraisonnée, dans la capacité du système de la franchise à vous faire réussir, annihile votre peur de l’échec, peur qui constitue une de vos plus fortes motivations.

La troisième fausse impression
La troisième fausse impression est que le système de la franchise conditionne votre réussite. C’est votre capacité à mettre en œuvre le système qui fera que vous échouerez ou que vous réussirez.

Tous les franchiseurs ne se valent pas : les franchiseurs sérieux sont rares
La franchise, avec un franchiseur sérieux, respectueux des fondamentaux de son industrie et ayant un concept qui vous correspond, est la solution la plus sûre pour créer son entreprise. Mais souvenez vous d’être méfiant, car tous les franchiseurs ne se valent pas. Un franchiseur sérieux fournit un modèle et des outils de qualité.

(*) L’IFA, l’International Franchise Association, est une association américaine à but non lucratif réunissant des franchiseurs, des franchisés et des prestataires. Elle a été créée en 1960 et a son siège à Washington, D.C. C’est la plus ancienne et la plus importante association représentant la franchise. Sa mission est de défendre, de valoriser et de promouvoir la franchise. Matthew Shay a été président de l’IFA de 2004 à 2010.
(**) La citation originale est "There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics.", ce qui veut dire "Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques".  Cette expression a été popularisée aux Etats-Unis par Mark Twain.