Mon compte Devenir membre Newsletters

Un franchisé gagne en moyenne 2 900 euros net par mois

Publié le par

C'est ce qu'estime le premier baromètre Caisse d'Épargne-L'Indicateur de la Franchise. Cette étude vise à donner une mesure objective de la réussite et de la satisfaction des membres des réseaux de franchise et de commerce organisé.

35 000 euros net par an. C’est ce que gagnent en moyenne les franchisés, d'après une estimation du premier baromètre Caisse d'Épargne-L'Indicateur de la Franchise. Pour cette étude, 3 489 franchisés dans 59 réseaux de tous secteurs d'activité confondus ont été audités par L’indicateur de la Franchise.

Même en période de crise, la santé du commerce en réseau est relativement bonne, d'après notamment les indicateurs de la Fédération française de la franchise et de la Fédération du commerce associé. Mais l'approche retenue a été avant tout de se placer du côté des franchisés, pour comprendre la manière dont ils percevaient leur réseau. L'étude prend ainsi en compte le taux de satisfaction sur 29 thèmes différents : l'aide au démarrage, la tête de réseau, le support de l'enseigne et le fonctionnement au quotidien ou encore le sentiment de réussite du franchisé.

77 % des franchisés s'estiment globalement satisfaits de leur situation de franchisés et 75 % d'entre eux déclarent qu'ils signeraient à nouveau si c'était à refaire. Concernant l'avenir de leur réseau, 78 % sont d’ailleurs plutôt optimistes ou très optimistes.

D’autre part, les franchisés sont satisfaits à 78,4 % de l'aide apportée lors du démarrage, qui comprend l'implantation, la recherche de local et de financement, la formation, les conseils et le soutien apportés. 84 % des franchisés interrogés estiment que leur attente initiale a ainsi été satisfaite.

Tout type de profils

Le profil et l'étude des aspects financiers viennent ensuite compléter cette mesure du ressenti des franchisés.

Ainsi, si 16 % des franchisés ont une formation initiale d'un niveau Bac +5 ou plus, les CAP/ Bac/ Bac pro représentent 31 % de la population des 3 489 répondants. Et 53 % de ces franchisés ont pu devenir leur propre patron avec un apport personnel inférieur à 50 000 euros. « Ce qui démontre que la franchise contribue à démocratiser l'entrepreneuriat », souligne Marc Mossé, directeur de L’Indicateur de la Franchise.

Au final, ce baromètre a permis de dresser un palmarès des trois enseignes les plus exemplaires, sur les trois critères que sont la satisfaction, la réussite et la rémunération :

  • 1er : La Pataterie (restauration)
    La tête de réseau de la Pataterie est ainsi qualifiée de “visionnaire et à l'écoute” par ses franchisés et remporte un franc succès avec 90,6 % de satisfaction ;
  • 2e : Le Bistrot du Boucher (restauration)
    Pour Le Bistrot du Boucher, les avis sont également très positifs : l'écoute, la disponibilité, le côté humain, le professionnalisme et la rigueur. En revanche, l’étude constate notamment qu’il y a beaucoup d’attentes concernent la notoriété de l’enseigne, avec un taux moyen de satisfaction sur ce point de seulement 56,2 % ;
  • 3e : Temporis (agences d’intérim).

Témoignages de franchisés

Dans le cadre de ce baromètre Caisse d'Épargne-L'Indicateur de la Franchise, plusieurs franchisés de réseaux audités ont accepté de s’exprimer sur le portail de l'entrepreneuriat durable de la Caisse d'Épargne, concernant leurs attentes vis-à-vis de leur enseigne.