Mon compte Devenir membre Newsletters

Titres-restaurant : les supermarchés au régime sec dès le 1er mars 2010

Publié le par

Payer un caddie avec une liasse de titres-restaurant va devenir mission impossible. En effet, les acteurs de la grande distribution se sont engagés à respecter la réglementation à compter du 1er mars.

Crise oblige, les titres-restaurant servent de moins en moins à payer le repas du déjeuner mais de plus en plus à régler les courses en supermarché. Un détournement de la législation, puisqu'il est stipulé qu'un titre-restaurant doit permettre de régler un repas consommé au restaurant ou l’achat de préparations alimentaires immédiatement consommables permettant une alimentation
variée : salades, pizza, plat préparé, etc. Un titre, voire deux, doit être utilisé par repas.

C'est pourquoi les restaurateurs ont fait valoir leurs droits, ils ont été entendus, notamment par la Commission nationale des titres-restaurant (CNTR), qui gère le système, et les supermarchés n'ont pas eu d'autre choix que de plier, nous apprend 60 Millions de consommateurs.

D'ailleurs, les enseignes de la grande distribution avaient déjà signé, le 12 février 2009, une charte dans laquelle elles s’engageaient à respecter les règles en vigueur. Et ce, à compter du 1er mars 2010, même si de nombreux supermarchés ont rectifié le tir avant cette date butoir.

Reste que le contrôle est compliqué et qu'il le sera encore plus à la parution du décret permettant le paiement des fruits et légumes avec un titre-restaurant…