Mon compte Devenir membre Newsletters

Sylvia Pinel établit une nouvelle feuille de route pour la restauration

Publié le par

Après des mois d'attente sur le changement de TVA, Sylvia Pinel, ministre du Commerce et de l'Artisanat, a annoncé la création d'un comité stratégique pour anticiper les répercussions de la hausse du taux de la TVA, qui passera de 7 à 10% début 2014.

Sylvia Pinel établit une nouvelle feuille de route pour la restauration

Cela s'apparente à une opération séduction. Après des mois de tensions et d’interrogations sur l'augmentation du taux de TVA, le gouvernement tente de rétablir le dialogue avec les professionnels de la restauration. Sylvia Pinel, la ministre de l’Artisanat, a annoncé vendredi 23 novembre la création d’un comité stratégique pour préparer l’avenir du secteur. Mais aussi pour évaluer les répercussions de la hausse du taux de la TVA, qui passera de 7 à 10 % en janvier 2014. Ce comité stratégique va associer, dès le premier semestre 2013, toutes les parties prenantes, comme les fournisseurs, les artisans des arts de la table, les syndicats de salariés, les représentants des consommateurs, les parlementaires et les élus locaux.

Le comité sera chargé de mettre en œuvre un véritable plan qualité dans la restauration et de promouvoir une restauration durable, symbole de l’excellence française. Parmi ses autres priorités, Sylvia Pinel a cité "le dialogue social" pour améliorer les conditions des salariés et lutter contre le travail illégal, ainsi que "la formation" pour répondre aux difficultés de recrutement. Pour rassurer une nouvelle fois les acteurs de la profession, la ministre du Commerce et de l'Artisanat a par ailleurs insisté sur le fait que le secteur "bénéficierait pleinement du pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, mais aussi de la mise en place de contrats de génération".

Tourner la page du contrat d'avenir

La ministre est, par ailleurs, revenue sur le bilan contrasté du contrat d’avenir. « Les résultats définitifs de ce bilan montrent que des efforts réels ont été faits par les professionnels, notamment en matière d’emploi », a-t-elle assuré. Plus de 50 000 emplois ont en effet été créés, un chiffre supérieur à celui fixé par le contrat d’avenir. Ces travaux font en revanche état d'une baisse des prix inférieure aux objectifs. “La baisse comparée des prix dans la restauration et les cafés n‘atteint, dans le meilleur des cas, que 2,5 % par rapport aux prix des biens et services. Cette baisse est inférieure à l’objectif fixé de 3,15 %”, insiste le rapport.

En matière de formation, les résultats sont également en dessous des attentes, avec 3 800 nouveaux apprentis, contre 20 000 promis. « Je pense que les organisations professionnelles, comme moi, sont particulièrement attachées (à) tourner définitivement une page », a conclu Sylvia Pinel.