Mon compte Devenir membre Newsletters

Des fins de soldes boostées par le froid

Publié le par

Si le froid de février a donné une bouffée d'oxygène aux commerçants, le bilan des soldes d'hiver 2012 reste plutôt mitigé pour la plupart des professionnels du secteur.

Des fins de soldes boostées par le froid

La météo aura une nouvelle fois été le grand acteur des soldes. La douceur du début de période a obligé les boutiques à fortement démarquer les grosses pièces type manteaux dès le départ. Puis le froid a permis d’écouler une bonne partie des stocks. Les différents représentants du monde du commerce tablent sur “une baisse moins pire”, voire un niveau stable par rapport à 2011. Pour la Fédération nationale de l’habillement (FNH), après un mauvais départ lié à une météo trop douce, le retour du froid a boosté la fin de la période des soldes, notamment sur les accessoires mais aussi quelques grosses pièces, en dernière démarque.

Des commerçants partagés
Interrogés par le Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services (Crocis) pour la CCIP, un peu plus de la moitié des commerçants parisiens (57 %) sont satisfaits de leur chiffre d’affaires durant les soldes. L'impact de la crise sur cette période de rabais semble être resté léger. En revanche, 84 % des sondés jugent que le panier moyen est resté le même ou a diminué par rapport à 2011.
Les chiffres de satisfactions relevés par la CCIP dans le Val d’Oise et les Yvelines sont caractéristiques du sentiment national mitigé. Dans le premier département, près de la moitié des commerçants jugent les soldes satisfaisants. Ils sont la même proportion à considérer l’inverse dans le second département.

L'e-commerce et les grands centres commerciaux satisfaits
Selon la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les ventes en ligne ont progressé de 9 % par rapport à l’année précédente. La météo a ici aussi favorisé les ventes d’habillement, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 10 % sur l’ensemble des quatre semaines de cyber-soldes. Le panier moyen, qui était stable sur les premiers jours, a été boosté par la baisse des températures. Il augmente de 3 % par rapport à la même période de 2011, pour atteindre 76 euros. Une météo qui a finalement aussi globalement profité aux centres commerciaux, selon le Conseil national des centres commerciaux (CNCC). Un bilan qui reste donc encore une fois mitigé et très variable selon les secteurs et les canaux de vente.