Un plan d'action pour dynamiser les coeurs des villes moyennes

Publié par le - mis à jour à
Un plan d'action pour dynamiser les coeurs des villes moyennes

Le Gouvernement annonce que cinq milliards d'euros seront mobilisés sur cinq ans pour redynamiser les centres des villes moyennes. Des pistes d'actions qui concernent principalement le logement et l'aménagement urbain mais aussi le commerce.

  • Imprimer

Des mesures pour renforcer l'attractivité des villes moyennes. Le Gouvernement a annoncé vendredi 15 décembre la mise en place d'un plan d'action pour revitaliser les coeurs de ville. Accompagné du ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, le Premier ministre Édouard Philippe a promis la mise à disposition de cinq milliards d'euros pour agir sur le logement, les transports et le dynamisme économique des centres-villes.

Parmi les nombreuses mesures annoncées, certaines concernent directement le commerce. L'objectif est affiché : développer une nouvelle offre commerciale de centre-ville et rééquilibrer les conditions d'implantation avec la périphérie.

Pour cela, si le gouvernement exclut l'instauration d'un moratoire sur l'extension des zones commerciales périphériques - pourtant demandée par des associations d'élus - il propose la régulation du commerce de périphérie par les collectivités. Un moyen pour renforcer la complémentarité de l'offre entre le commerce de centre et de périphérie.

Des mesures incitatives d'ordre fiscales et foncières favorables au développement du commerce en centre-ville pourront également être prises par les communes. D'autre part, le Gouvernement propose de faire évoluer la fiscalité du commerce. Une mission sera lancée en début d'année 2018 pour réduire les écarts entre le commerce physique et l'e-commerce.

Revitalisation économique et commerciale

Si la revitalisation des coeurs de villes réside dans une meilleure accessibilité et occupation par les habitants, l'attractivité économique y est aussi primordiale. Les conditions de lancement d'une opération de revitalisation de territoire pour encourager l'implantation de projets commerciaux en centre-ville évolueront pour dispenser les communes de procédures d'autorisation d'exploitation dans le cadre de la Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC).

D'autre part, le Fonds de soutien aux activités commerciales (Fisac) devra valider prioritairement les appels à projets situés en centre-ville et accompagnera financièrement les communes.

Le Gouvernement souhaite par ailleurs que les villes moyennes se saisissent des outils existants en matière de gestion commerciale des centres à travers notamment la création de postes de managers du commerce ou l'intervention de foncières pour faciliter l'implantation de projets dans les coeurs de villes.

Enfin, le numérique figure comme un objectif prioritaire. Pour favoriser la complémentarité entre commerce physique et digital, diverses stratégies seront mises en place par les CCI notamment qui participeront à la formation des professionnels.

Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet