Point de retrait, est-ce vraiment rentable ?

Publié par le

Activité chronophage et envahissante

Guy Langlet, directeur du réseau Mondial Relay

Selon les professionnels, la moyenne des colis distribués se situe aux alentours d'une trentaine quotidiennement. Un chiffre qui n'est cependant pas révélateur des disparités géographiques du réseau. En effet, développer une seconde activité, même partielle, ne s'improvise pas. Si les marques mettent en place des formations à destination des nouveaux commerçants recrutés, bon nombre de commerçants ayant tenté l'expérience explique les difficultés rencontrées.

"C'est une perte de temps conséquente pour notre activité", avertit la gérante parisienne. Et de préciser : "on passe en moyenne 4 à 5 minutes pour un colis, c'est du temps qu'on ne peut pas consacrer à nos autres tâches". Réception des colis, recherche puis remise au client, le processus paraît chronophage et se fait souvent au détriment de l'activité principale.

Des colis qui peuvent également vite envahir votre surface de vente. "On essaie de choisir des commerces qui ont un espace de stockage adapté et sécurisé", remarque Guy Langlet. Disposer d'un lieu de stockage conséquent et à l'abri du passage complique un peu plus la donne, même s'il n'est pas rare de trouver des points de retrait où sont stockés les colis au sein même de l'espace de vente.

Une situation qui peut vite empirer lors des périodes d'activités plus importantes, comme lors des soldes. Si Guy Langlet assure que les gestionnaires du réseau sont "en capacité d'ajuster le nombre de colis en fonction de l'activité du point relais", l'aspect logistique et organisationnel du point de retrait est primordial.

Essor de l'e-commerce

L'adhésion des consommateurs français à l'e-commerce n'a jamais été aussi importante qu'aujourd'hui. Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), le nombre d'adeptes de la vente en ligne a augmenté de 9 millions depuis 2010 pour s'établir en 2015 à 36,3 millions de cyberacheteurs. "L'e-commerce a une progression à deux chiffres, c'est un secteur porteur et nous poursuivons le développement de notre réseau", précise le directeur du réseau Mondial Relay.

Cette massification du secteur renforce également le positionnement des enseignes de livraison à destination des points de proximité. "Plus on va avoir un retour des clients vers les commerces de proximité, plus les points relais vont bien se porter", conclut Guy Langlet. Un essor de la vente en ligne qui traduit aujourd'hui l'importance prise par les trois grands leaders de la livraison avec l'existence de près de 14 000 points de livraison de proximité sur tout le territoire.

Malgré tout, les points de retrait voient surgir un autre type de service. À l'instar du nouveau réseau de consignes automatiques proposé par Mondial Relay et Inpost, l'avenir pourrait laisser place aux lockers, ­disponibles 24 heures sur 24 et situés dans des lieux très fréquentés.

Pour Jean-Pierre Lehmann, ­président de Vitrine de France, "la problématique des points de retrait n'a plus lieu d'être, l'effervescence est aujourd'hui aux ­lockers. Ils visent à les remplacer petit à petit". Un constat que ne partagent visiblement pas les leaders du secteur en proposant conjointement les deux services.

Mondial Relay s'adapte aux petits commerçants

L'ensiegne Mondial Relay a annoncé à la fin du mois d'août le lancement d'une offre sans engagement adaptée aux petits commerçants disposant d'un site e-commerce et expédiant moins de 5 000 colis par an. Intitulée "Start", la solution permet aux professionnels d'expédier leur colis, depuis une plateforme en ligne. Les clients pourront ainsi retirer leur colis dans l'un des nombreux points de retrait Mondial Relay ou se faire livrer directement à domicile. L'offre proposée concerne les colis peu volumineux : 30 kg maximum et dont les dimensions ne dépassent pas 150 cm.

En pratique, le commerçant doit seulement ajouter un module à son site internet pour faire bénéficier de ce service à sa clientèle, après s'être créé un compte professionnel sur le site du livreur.

Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet