Mon compte Devenir membre Newsletters

Optimisez le stockage de vos colis

Publié le par

Pour attirer les prospects, vous avez décidé de devenir un point de collecte pour des colis d'e-commerçants. Une démarche porteuse... à condition de bien organiser votre stockage pour vous y retrouver et servir les clients rapidement, sans perturber vos ventes courantes.

Optimisez le stockage de vos colis

Chez Christine Henry, gérante de la boutique de cadeaux et d'articles de décoration Orchid Décor située à Paris, près d'une centaine de colis sont stockés en permanence dans un simple couloir de 2,50 mètres aménagé avec des étagères. Preuve que, pour entreposer ces paquets issus de commandes réalisées par les clients sur des sites marchands (Amazon, La Redoute, Vente privée, etc.), le plus important pour un commerçant n'est pas de disposer d'un grand espace. " C'est d'avoir un relais organisé ", assure Mélanie Lemarchand, responsable animation réseau chez le prestataire spécialisé Relais Colis.

" Le premier conseil que nous donnons aux professionnels est d'installer des étagères (40 centimètres de profondeur, 1 mètre ou 2 fois 50 centimètres de largeur par exemple), sans oublier d'aménager un espace d'au moins 1 m2, sur 3 m2 minimum requis au total, pour disposer les colis plus volumineux " , préconise Guy Langlet, directeur réseau Point Relais chez Mondial Relay, autre acteur majeur du secteur.

Classement des colis

Ensuite, pour optimiser le rangement sur ces étagères, les systèmes de classification diffèrent selon ces prestataires. Mondial Relay suggère aux commerçants d'adopter un classement alphabétique. Grâce à leur PDA, ces derniers sont tout d'abord invités à ranger les paquets qu'ils reçoivent dans des "casiers virtuels", définis en fonction de la nature ou encore de la forme du colis. Ces casiers correspondent à des espaces physiques dans le magasin, où ils peuvent ensuite les déposer par ordre alphabétique. " Écrire le nom du client sur le colis permet de le retrouver encore plus rapidement ", précise Guy Langlet.

Relais Colis, de son côté, propose d'adopter un système de classement par lettre (de A à J, symbolisant le jour d'arrivée sur dix jours ouvrés) et par chiffre (1 pour le premier colis arrivé le lundi, 2 pour le deuxième colis arrivé ce même jour, etc.) et d'inscrire sur le paquet non pas le nom du client mais cette combinaison afin de le localiser dans les meilleurs délais. Ainsi, par exemple, le premier colis arrivé un lundi pourra porter le code A1 et le second, colis livré le mercredi, le code C2.

C'est ce système qu'a adopté Christine Henry, gérante de la boutique de décoration. " Il me permet de retrouver rapidement un colis tout en optimisant mon espace. Je ne vois pas de point négatif, il est très logique ", affirme la professionnelle, qui l'utilise uniquement pour les pochettes, préférant empiler les cartons plutôt par taille.

Gestion des colis retour

Reste la gestion des paquets à retourner aux fournisseurs. " Il faut réserver une étagère ou un espace au sol pour ceux-là, à remettre au chauffeur du camion de livraison le jour J ", conseille Guy Langlet. " Pendant les périodes de forte activité (les soldes ou les fêtes), c'est une bonne idée de prévoir un endroit où les laisser en libre accès pour que la personne en charge puisse les récupérer directement ", complète Mélanie Lemarchand.

" Pour les retours, je n'ai pas de système de classement particulier. Je glisse les colis dans le sac qui a servi à la livraison et je les remets au chauffeur ", témoigne Christine Henry. Une seule fois, la commerçante a confié à un tiers les clés de son arrière-boutique. " Il faut avoir confiance ", conclut-elle.