Mon compte Devenir membre Newsletters

[Etude de cas] A Paris, la Beer Fabrique invite ses clients à fabriquer leur propre bière

Publié le par

En organisant des ateliers de fabrication de bière artisanale, la Beer Fabrique, à Paris, s'inscrit dans une tendance en plein essor : le commerce collaboratif.

[Etude de cas] A Paris, la Beer Fabrique invite ses clients à fabriquer leur propre bière

Une boisson bon marché ou réservée aux matchs de foot. Les clichés sur les bières ont la vie dure. Une image que vient totalement casser la Beer Fabrique, nouvellement installée dans le onzième arrondissement de la capitale. Ce commerce, fondé par trois anciens étudiants de l'Essec et ex consultants en stratégie, organise des ateliers de fabrication de bière pour les particuliers.

" Au-delà de la mode (les bars à bière marchent très fort en ce moment à Paris), nous nous inscrivons dans une tendance de fond axée sur le local, le do-it-yourself, le collaboratif et la premiumisation du produit ", avance Martin Pellet, cofondateur.

Alors que le marché voit exploser l'offre autour de ce produit, qui gagne progressivement ses lettres de noblesse le commerce veut se différencier par deux moyens à commencer par une offre diversifiée. " Nous avons essayé de regrouper tous les concepts autour de la bière : un atelier, mais aussi une cave à bière - nous proposons une soixantaine de sortes de bières dont environ la moitié de parisiennes - et de la vente de matériel ", explique Martin Pellet, qui commercialise aussi la matière première (houblon, malt).

Autre spécificité du point de vente : un lieu très design. Equipé d'une dizaine de cuves de trente litres, organisé autour d'un plan de travail central combinant les matières, notamment le cuivre, il a été conçu par une architecte dans un style industriel. Une façon de faire évoluer l'image du produit tout en favorisant la convivialité.

Étiquettes personnalisées

Concrètement, les ateliers (160 euros par brassin/1 à 2 personnes), animés par les fondateurs, se déroulent en deux sessions : l'une consacrée au brassage de la bière et l'autre, deux semaines plus tard, une fois que celle-ci a fermenté, pour embouteiller et apposer les étiquettes sur ses créations, avant de les emporter (30 bouteilles par groupe).

La particularité est que les étiquettes sont personnalisées avec le nom du client et conçues avec une repiqueuse, une machine qui permet des réalisations similaires à ce qui se trouve dans le commerce. " Pour le côté personnalisé haut de gamme ", réitère Martin Pellet qui, dans cette optique, propose également cinq recettes différentes ainsi que plusieurs couleurs de capsules.

Par ailleurs, des quizz sur la bière, sa fabrication permettent d'animer les temps de pause. Une façon de renforcer de façon ludique la connaissance des clients sur les produits.

Ces quizz sont pour l'heure orchestrés sur papier, mais pourraient - c'est en réflexion - être digitalisés via l'application Plickers. Des QRcodes permettraient alors de répondre aux questions et d'obtenir les résultats en temps réel. Les fondateurs réfléchissent également à la façon de favoriser la prise de photos en atelier, pour encourager le partage sur les réseaux sociaux. Cela pourrait passer par l'installation d'un photomaton.

Si les ateliers sont en phase de démarrage, une poignée a déjà été animée et l'idée est de parvenir à sept à dix par semaine auprès des 25-45 ans. Le projet est également de mettre l'accent sur la pédagogie afin de développer la vente de matériel et de bières. Le commerce n'exclut pas non plus d'ouvrir dans un second temps des créneaux réservés aux entreprises.

Repères

Raison sociale : SAS Triple I
Activité : atelier de fabrication de bière, vente de bières, de matériel et de matières premières
Ville : Paris (siège social : VIIIe arr. et atelier : XIe arr.)
Année de création : 2016 (ouverture de l'atelier : septembre 2016)
Dirigeants : Gaspard de Stabenrath, 27 ans, Manuel Delaune, 32 ans et Martin Pellet, 30 ans
Effectif : 3 personnes
CA prévisionnel 2016 : 100 k€
Site Web : La Beer Fabrique