Comment des commerçants ont racheté leur centre commercial

Publié par le | Mis à jour le
Comment des commerçants ont racheté leur centre commercial

À Alençon, des commerçants ont décidé de racheter le centre commercial qui héberge leurs boutiques. Une initiative originale portée par leur association.

  • Imprimer

De l'extérieur, le centre commercial Perseigne, à Alençon, ressemble à une zone de magasins comme les autres. Sauf qu'ici, depuis mars 2015, ce sont les commerçants qui sont propriétaires des murs, et non pas un promoteur ou un investisseur spécialisé dans les biens immobiliers. " Notre objectif en rachetant le centre était de mieux maîtriser nos loyers et nos charges ", explique Olivier Toussaint, pharmacien et président de l'association de commerçants qui, pendant près d'un an et demi, a négocié ce rachat avec la Caisse des Dépôts et Epareca, établissement public chargé de l'aménagement et de la restructuration des zones commerciales.

Olivier Toussaint

Le contrat avec Epareca et la Caisse des Dépôts est signé le 20 mars 2015. " L'aboutissement d'un long processus. Cela a été un véritable feuilleton, avec beaucoup d'obstacles. Mais au bout du compte, nous sommes très contents ", commente Olivier Toussaint, qui constate, six mois après, une stabilisation effective de son loyer (4 000 euros de loyer et charges pour environ 200 m2) et assure par ailleurs rentrer dans ses prévisions de remboursement, celui-ci s'étalant sur dix ans.

Un pouvoir de décision accru

Une accession à la propriété qui s'accompagne, pour les commerçants, de nouveaux pouvoirs et responsabilités. Désormais, c'est à eux qu'il revient, au travers de réunions mensuelles, de prendre les décisions qui s'imposent pour l'avenir du centre commercial. Une fois fixés les contours du nouveau cadre (il a fallu, par exemple, trouver un expert-comptable pour effectuer les démarches nécessaires), leur premier défi a consisté à identifier de nouveaux commerçants afin d'occuper les deux espaces vacants au sein du centre. Un restaurant devrait ainsi s'installer prochainement.

L'association réfléchit également à mettre en place des animations telles que des tombolas ou encore des réductions pour dynamiser la vie du centre et attirer les clients. " L'objectif serait d'être prêts pour Noël ", conclut ­Olivier Toussaint.

Repères

Nom de l'association : Association des commerçants de Perseigne
Ville : Alençon (Orne)
Année de création : 2007
Président : Olivier Toussaint, 48 ans
Nombre d'adhérents : 10 (5 associés, 5 locataires)
Coût de l'adhésion : 150 euros par an

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Archibien, un archi qu'il est bien
Votre point de vente
Archibien, un archi qu'il est bien
Simon Jézéquel et Olivier Ménard, cofondateur Archibien (c) Archibien

Archibien, un archi qu'il est bien

Par Pierre Lelièvre

La start-up Archibien met en relation des professionnels et des cabinets d'architecture dans le cadre d'un projet de rénovation ou de construction. [...]

[Concept] A Lille, les 3 Coqs mettent le poulet rôti à l'honneur
Votre point de vente
[Concept] A Lille, les 3 Coqs mettent le poulet rôti à l'honneur

[Concept] A Lille, les 3 Coqs mettent le poulet rôti à l'honneur

Par Amélie Moynot

Un poulet de qualité et des accompagnements haut de gamme. Voilà ce que les clients des 3 Coqs, une rôtisserie lilloise, peuvent trouver dans [...]

[En images] La Verrerie à Metz : un art qui se déguste
Votre point de vente
[En images] La Verrerie à Metz : un art qui se déguste

[En images] La Verrerie à Metz : un art qui se déguste

Par Amélie Moynot

Ouvert en Lorraine à la fin de l'été 2017, La Verrerie est un lieu atypique qui propose à la fois de découvrir un savoir-faire artisanal -le [...]