Mon compte Devenir membre Newsletters

Travail en couple : un tiers des entreprises de proximité sont concernées

Publié le par

Être en couple dans le privé et en entreprise est une réalité pour une entreprise artisanale sur trois selon une étude de l'UPA et d'I+C. Malgré des améliorations relatives au statut de conjoint en entreprise, des disparités existent et touchent majoritairement les femmes.

Travail en couple : un tiers des entreprises de proximité sont concernées

L'entreprise et le couple font-ils bon ménage ? Selon une enquête de l'Union professionnelle artisanale (UPA) et d'I+C, près d'un tiers (32 %) des entreprises du commerce de proximité ou de l'artisanat emploient l'alter ego à la vie civile du chef d'entreprise.

C'est dans le secteur de l'alimentation où l'on retrouve davantage cette situation dans près de sept cas sur dix. Les professionnels d'hôtellerie et de la restauration sont quant à eux près d'un sur deux à travailler avec leur conjoint.

L'étude réalisée en octobre 2016 auprès de 4 700 entreprises représentatives de l'artisanat et du commerce de proximité, révèle que les conjoints sont employés en majorité comme collaborateur (38 %). Parmi les autres tendances, un quart des conjoints (24 %) disposent du statut de salarié tandis que seulement 13 % sont associés.

Les femmes, concernées et précarisées

Cette tendance à l'emploi des conjoints dans l'entreprise concerne très majoritairement les femmes. Elles représentent, en effet, 80 % des situations - soit plus de 400 000 cas - où la conjointe travaille aux côtés du mari.

Bien que le statut des conjoints se soit amélioré depuis 2007 avec l'obligation pour l'entreprise de leur proposer un statut encadré, encore un quart d'entre-eux ne bénéficient pas de cadre légal d'emploi et donc ne profitent pas de droits sociaux individuels.

Le président de l'UPA, Jean-Pierre Crouzet, estime que si la "situation des conjoints des chefs d'entreprise s'est nettement améliorée", il reste nécessaire de "réduire la part des conjoints sans statut particulier."