Grand Prix des Commerçants : Marie Stoclet Bardon devient la commerçante de l'année 2016

Publié par le

Marie Stoclet Bardon a été élue Commerçante de l'année 2016 lors du Grand Prix des Commerçants organisé par Commerce Magazine, lundi 10 octobre 2016 à Paris. Marie-Laure Daviet, et Damien Brad et Philippe Roger, remportent respectivement l'argent et le bronze.

  • Imprimer
© www.presswall.fr Marie Stoclet Bardon élue commerçante de l'année 2016

Dirigeante de La Meringaie, une pâtisserie parisienne, Marie Stoclet Bardon a été élue commerçante de l'année 2016, lors du Grand Prix des Commerçants organisé par Commerce Magazine, lundi 10 octobre 2016 au théâtre des Variétés à Paris. Elle succède ainsi à Alexis Daudin qui avait été distingué l'année dernière par un jury de professionnels et les lecteurs du magazine.

Les clés de son succès ? Un concept bien pensé, un produit de qualité et une utilisation ingénieuse d'Internet. Ancienne de la Maison du chocolat et de Fauchon, Marie Stoclet Bardon a créé sa boutique avec ses trois associés en octobre 2015. Un lieu dédié à la pavlova, un gâteau d'origine océanienne fait d'une couronne de meringue recouverte de crème fouettée et de fruits. " La meringue est un produit oublié qui peut se décliner sous différentes formes ", explique la dirigeante.

Au-delà de la qualité du produit, tout le concept a été pensé autour des attentes des clients. Le design léché du point de vente rappelle l'esprit haut de gamme des pâtisseries. Des vitres ont aussi ¬été ¬installées pour jouer la carte de la transparence et du savoir-faire, les clients pouvant voir les pâtissières travailler en cuisine.

Mais en bonne dirigeante 2.0, Marie Stoclet Bardon mise aussi sur Internet. Son site, très visuel pour " donner envie " , propose un configurateur qui permet de composer son propre gâteau en choisissant la taille, le parfum de la crème fouettée et les fruits frais qui l'orneront. La pavlova qui se dessine à l'écran est alors disponible quelques instants plus tard dans la boutique.

Par ailleurs, la commerçante mise grandement sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram, pour animer sa relation client. " J'ai mis en place ce dont j'avais envie en tant que cliente : me sentir chouchoutée ", explique-t-elle. Prochaines étapes : développer la livraison à domicile et l'ouverture d'un autre point de vente dans Paris.

Repères

Raison sociale : La Meringaie
Activité : pâtisserie
Ville : Paris (XVII e arr.)
Année de création : 2015
Dirigeants : Marie Stoclet Bardon, 47 ans, Charlotte Sindou-Faurie, 29 ans, Benoît Bardon, 50 ans, Olivier Desdoigts, 56 ans, et Gilles Marchal, 50 ans
Effectif : 5 salariés
CA 2015 : NC


La rédaction

La rédaction vous recommande

Et si vous modernisiez votre programme de fidélité?
Et si vous modernisiez votre programme de fidélité?

Et si vous modernisiez votre programme de fidélité?

Par Groupe Up

Lutter contre la vacance commerciale et restaurer attractivite du commerce de proximite sont les objectifs vises par les acteurs du commerce [...]

Sur le même sujet

Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat
Actualités
Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat
Alexander Raths - Fotolia

Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat

Par Amélie Moynot

Où en sont la création et la transmission d'entreprises artisanales en France en 2017 ? Un baromètre de l'Institut Supérieur des Métiers et [...]

La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?
Actualités
La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?
Lotharingia - Fotolia

La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?

Par Pierre Lelièvre

Le déclin des centres-villes peut être, en partie, contré par l'action des élus sur la fiscalité des commerces et du logement selon des députés. [...]