Mon compte Devenir membre Newsletters

Revitalisation des centres-villes : 222 villes retenues dans le plan Action Coeur de ville

Publié le par

Le plan Action Coeur de ville prend forme. Jacques Mézard a dévoilé le nom des 222 villes qui bénéficieront d'un accès au soutien financier global de cinq milliards d'euros. Le but ? Revitaliser les centres-villes en matières d'urbanisme, de logement, de services publics et d'offre commerciale.

Revitalisation des centres-villes : 222 villes retenues dans le plan Action Coeur de ville

© Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, lors de la présentation des villes bénéficiaires du plan Action Coeur de Ville, à Châtellerault (Vienne) le 27 mars 2018. (Twitter/CGET_gouv)

Redonner aux villes moyennes des moyens pour se développer et améliorer les conditions de vie des habitants. Tel est l'objet que défend le plan "Action coeur de ville" présenté le 15 décembre 2017.

Pour lancer le démarrage du plan, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a dévoilé, mardi 27 mars 2017 à Châtellerault (Vienne), le nom des 222 villes françaises qui bénéficieront d'une convention de revitalisation pour les cinq prochaines années. Leur objectif ? Faire revenir une dynamique au sein de chaque centre-ville en attirant à nouveau habitants et commerces.

Chacun des engagements construits par les élus locaux et les acteurs économiques devront respecter cinq critères pour répondre au cahier des charges du plan mêlant une offre attractive de l'habitat, un plan de développement économique et commercial équilibré, une offre de transport favorisant l'accessibilité, la mobilité et les connexions, une mise en valeur de l'espace public dans les pratiques d'aménagement et les politiques d'urbanisme ainsi qu'un accès garanti à des services et équipements publics.


Réparties sur l'ensemble du territoire, y compris les DOM-TOM, les villes moyennes sélectionnées disposeront d'un soutien global à hauteur de cinq milliards d'euros sur cinq ans pour financer des projets sélectionnés par chaque commune. L'enveloppe globale est abondée par la Caisse des Dépôts (1 md €), Action logement (1,5 md €), l'Anah (1,2 md €) et des prêts bancaires (700 millions d'euros). D'autres acteurs qu'ils soient publics ou privés, pourront être associés au programme. "J'ai la conviction que les villes moyennes sont un vecteur essentiel de développement de nos territoires. Elles concentrent 23 % de la population française et 26 % de l'emploi. Leur vitalité est indispensable car elle profite à l'ensemble de leur bassin de vie, et plus largement aux territoires urbains et périurbains environnants", a détaillé Jacques Mézard.

Jeudi 15 mars 2018, André Marcon, président honoraire de CCI France et président de la mission prospective sur la revitalisation commerciale des villes petites et moyennes a remis au ministre de la Cohésion des territoires un rapport sur le sujet dans lequel il préconise de nombreuses mesures en faveur du commerce de centre-ville. Dans un communiqué, il se félicite des annonces du Gouvernement en particulier sur les moyens alloués au plan : "La mission [...] salue les moyens financiers dédiés qui permettront le développement de centres-villes attractifs, véritables totems de leur inter-land territorial".