Mon compte Devenir membre Newsletters

Une marque qui débotte

Publié le par

La Botte Gardiane est un fabricant de chaussures basé dans l'Hérault. Il se distingue par un savoir-faire apprécié dans le monde entier.

Une marque qui débotte

Un article dans le New York Times, un autre dans Monocle - une revue britannique branchée -, des dizaines d'apparitions dans les magazines de mode... La Botte Gardiane s'affiche partout ! La marque, créée en 1958 pour chausser les gardians (les "cowboys" camarguais), est garante d'un savoir-faire rare dans la fabrication de chaussures. Elle utilise uniquement du cuir aveyronnais qu'elle fait tanner spécifiquement en Alsace et en Belgique, avant de l'assembler dans son atelier de Villetelle, dans l'Hérault. Le tout pour garantir une qualité irréprochable au produit, qui séduit une clientèle haut de gamme. "Il y a tout un travail d'éducation. Il faut d'abord raconter l'histoire du produit, c'est-à-dire sa fabrication, pour que le client sorte enrichi de sa visite", explique Fanny Agulhon , gérante des deux points de vente parisiens.

La société a notamment fait le pari de s'exporter dans le monde entier. Une réussite, puisque la botte gardiane est aujourd'hui distribuée dans près de 280 points de ventes à l'étranger, aussi bien aux États-Unis qu'au Japon, en passant par le Royaume-Uni et bientôt la Chine. En outre, la marque compte lancer sa propre ligne de maroquinerie dès la rentrée. "Nous projetons également d'ouvrir un troisième magasin l'année prochaine, pourquoi pas à New York", confie la jeune femme. La botte camarguaise n'est pas près de disparaître.

Repères

Raison sociale : SARL LBG
Activité
: fabrication et vente de chaussures
Ville :
Paris (XIe arr.)
Année de création :
2012
Dirigeants :
Fanny Agulhon, 32 ans, Julien Agulhon, 37 ans, et Antoine Agulhon, 38 ans
Effectif :
5 personnes
CA 2014 :
500 k€