Mon compte Devenir membre Newsletters

Les fées de la communication

Publié le par

Déborah Lévy et Sarah Harb, à la tête d'une pâtisserie parisienne, revisitent les classiques français et organisent de nombreux événements pour régaler leurs clients.

Les fées de la communication

Donner un coup de baguette magique et transformer les classiques de la pâtisserie française. Voici l'ambition des Fées Pâtissières. À l'origine du concept : Déborah Lévy et Sarah Harb, deux jeunes femmes qui se sont associées au chef pâtissier du Trianon Palace à Versailles, Eddie Benghanem. Elles renouvellent leurs douceurs lors des saisons estivales et hivernales, et les proposent dans leurs deux boutiques parisiennes (IV e et XVI e arrondissements).

Pour se faire remarquer, les deux entrepreneuses misent sur l'esthétique de leurs pâtisseries et multiplient les événements. Pour Pâques, par exemple, plus de 150 fans étaient regroupés devant la boutique pour une chasse aux oeufs dans le quartier du Marais. "La concurrence est très rude dans notre secteur d'activité. Nous devons donc nous démarquer sur l'animation, vendre du rêve à nos clients", explique Déborah Lévy.

Afin d'asseoir une image d'entreprise dynamique et innovante, les dirigeantes développent également de nombreux partenariats. Ainsi, elles se sont récemment associées avec Videdressing.com. Ce site rassemble plus de 700000 membres et cible, lui aussi, une clientèle, plutôt haut de gamme. D'autres opérations, tenues secrètes pour le moment, sont en cours de finalisation. Ces initiatives portent leurs fruits : après l'ouverture d'une seconde boutique fin 2014, un corner a ouvert au Printemps cette année. Un véritable conte de fées.

Repères

Raison sociale : SAS Cake Factory
Activité :
pâtisserie
Ville :
Paris (IVe arr.)
Année de création :
2013
Dirigeantes :
Déborah Lévy, 29 ans et Sarah Harb, 30 ans
Effectif :
7 personnes
CA 2014 :
360 k€