Mon compte Devenir membre Newsletters

Les Japonais s'arrachent ses chocolats

Publié le par

La chocolaterie-confiserie Verdier se développe à l'export, notamment au Japon, où la clientèle raffole des friandises pyrénéennes.

Les Japonais s'arrachent ses chocolats

Il dédicace ses chocolats... au Japon ! À l'occasion de la Saint-Valentin, Bernard Verdier a assuré la promotion de son produit phare, baptisé le raisin doré - un raisin macéré recouvert de chocolat -, à Tokyo, la capitale nippone. Une première pour le gérant de Verdier, chocolaterie et confiserie basée à Serre-Castet, dans les Pyrénées-Atlantiques. "C'était la première fois que je me rendais dans ce pays. J'y suis resté 10 jours pour venir à la rencontre des clients japonais. J'ai dû signer au moins 4 000 autographes !" s'amuse l'artisan.

De fait, depuis 10 ans, le Japon est un des principaux clients de la marque à l'étranger. Présent en Espagne, au Royaume-Uni et en Suisse, c'est plus de 10 % de la production totale de raisin doré qui part directement vers l'archipel du Pacifique, contre 3 % vers les autres pays dans lesquels il est distribué.

Dans sa boutique, toute proche de l'usine de fabrication, le chocolatier organise des ateliers pour petits et grands depuis 2009. Une manière de se différencier de la concurrence et d'y faire venir une clientèle potentielle. " Nous mettons également en place des visites gratuites de nos ateliers pour des groupes de 50 personnes maximum ", explique Bernard Verdier. Des initiatives récompensées aujourd'hui. En effet, entre 2012 et 2014, le chiffre d'affaires de l'entreprise a progressé de 30 %, passant de 1,7 million d'euros à 2,2 millions.

Bernard Verdier lancera ses nouvelles créations à la rentrée, et compte distribuer ses friandises, dans un avenir proche, en Hongrie et au Canada !