Mon compte Devenir membre Newsletters

Un compteur pour se connecter à ses clients: pourquoi, comment?

Publié le par

Installé dans le point de vente, le compteur connecté est un dispositif permettant de comptabiliser, en temps réel, ses likes ou abonnés sur les réseaux sociaux. Comment s'en servir, pour quels bénéfices ? Le point sur cet outil propice à la création de communautés de clients.

Un compteur pour se connecter à ses clients: pourquoi, comment?

Connecter commerce physique et digital. Un enjeu crucial pour les points de vente aujourd'hui. Un enjeu très bien symbolisé par un objet que vous avez peut-être déjà aperçu en vitrine chez d'autres commerçants : le compteur connecté.

Ce dispositif, à installer en magasin, est une sorte de petit boîtier rectangulaire, pourvu de chiffres, grimpant à chaque fois qu'un client ou prospect like une publication Facebook de la boutique, s'abonne à son compte Instagram, etc., selon compteur choisi. Objectif : comptabiliser, en temps réel, ses interactions sur les réseaux.

Favoriser l'interactivité

Le compteur possède plusieurs avantages. "Il permet d'entretenir le lien avec ses clients et de trouver d'autres personnes, par exemple pour un commerce qui démarre", avance Virginie Sitter, chargée d'activité numérique au sein de la CCI Nantes Saint-Nazaire. Tout en faisant le lien entre vitrines réelle et virtuelle, il aide à faire grossir sa communauté en ligne, sur un mode plutôt ludique.

"C'est une façon de créer un lien interactif avec les clients", souligne-t-on chez le Colonel Moutarde, une enseigne spécialisée dans les noeuds papillons, qui dispose de compteurs dans ses boutiques parisienne et londonienne (voir photo ci-contre).

Un effet qui peut, par ailleurs, être décuplé grâce à un marketing astucieux. "Le compteur s'inscrit aussi dans une logique événementielle. Il permet de recruter via des concours, développe Virginie Sitter. Le compteur connecté dans le commerce rend le challenge plus stimulant". Certaines enseignes imaginent ainsi des opérations pour booster encore leur nombre d'abonnés. A l'image de Made, une enseigne de burgers angevine, qui promettait à ses clients, pour son ouverture en décembre 2017, 500 burgers gratuits, sous réserve d'avoir préalablement atteint 5000 abonnés sur Facebook.

Au-delà, le compteur permet de donner l'image d'une entreprise orientée vers le digital, et donc, à ce titre, constitue un moyen potentiel de séduire une clientèle plus jeune.

Rendre le compteur visible

A condition toutefois d'en faire bon usage. Certains commerces choisissent d'accompagner le compteur d'une affiche ou d'éléments de PLV (publicité sur le lieu de vente) pour expliquer son utilité ou inviter explicitement à les suivre sur les réseaux sociaux. L'objet peut être placé en vitrine, ce qui permet de booster la visibilité auprès des passants, ou ailleurs, comme en caisse. Une façon, cette fois, de toucher les clients au moment où il est le plus à même de s'abonner. "Chez lui, il est déconnecté de l'expérience qu'il vient de vivre en magasin", remarque Virginie Sitter. L'essentiel étant de privilégier un endroit à forte visibilité dans le commerce.

Deux fournisseurs principaux se partagent le marché : Smiirl, avec des compteurs à partir de 299 euros HT, et Flapit, dont l'offre démarre à 449 euros HT (hors envoi, disponible à partir de juin 2018 en raison d'une rupture de stock). Reste que "le boîtier ne fait pas tout. Il n'est qu'un élément au sein d'une communication globale. Une bonne animation des réseaux sociaux est nécessaire", conclut Virginie Sitter.

Visuel : un compteur Smiirl chez Hubsy, café et espace de coworking à Paris