Mon compte Devenir membre Newsletters

Quelles sont les couleurs qui font vendre ?

Publié le par

Certaines couleurs font-elles vendre plus que d'autres ? Que ce soit votre devanture ou l'intérieur de votre boutique, les coloris jouent un rôle important dans l'acte d'achat. Quelles sont les teintes à privilégier ? Celles à proscrire ? Conseils.

Quelles sont les couleurs qui font vendre ?

Vendre plus de produits. C'est le rêve de tout commerçant. La couleur possède une efficacité redoutable pour attirer les consommateurs et booster vos ventes. Selon Jean-Gabriel Causse, designer et auteur de L'étonnant pouvoir des couleurs, "finies les teintes monochromes ou délavées, comme le blanc et le gris qui ne se remarquent pas, et place aux couleurs fortes pour les vitrines et les extérieurs des boutiques".

De fait, les couleurs chaudes ont un impact très marqué sur le comportement des consommateurs, avec un tiercé gagnant pour l'orange, le rouge et le jaune-vert. Concrètement, le jaune et le lilas suscitent un plus grand désir de fidélité et de fréquentation. "L'orange, le rouge et le jaune-vert, quant à eux, incitent à entrer dans un magasin", affirme Jean-Gabriel Causse.

Toujours selon l'expert, "les clients sont prêts à dépenser 45 % de plus dans un point de vente dont l'extérieur est rouge par rapport à un commerce où la devanture est bleue ou verte". Pour confirmer ses dires, Jean-Gabriel Causse s'appuie sur une compilation d'études universitaires et scientifiques publiées à partir des années quatre-vingt-dix, aux États-Unis. Autre règle à respecter : "les teintes doivent être en relation avec les produits vendus et la clientèle ciblée", estime Martine Palhol, décoratrice étalagiste basée à Clermont-Ferrand.

Les métiers de bouche vont ainsi plus volontiers opter pour du rouge ou du rouge carmin, les instituts de beauté pour des coloris plus froids, comme le bleu. Si la cible est l'enfant, l'utilisation de couleurs vibrantes ou brillantes (doré, carmin, rose...) est plus appropriée. Une clientèle féminine appréciera des tonalités plutôt pastels et douces, les hommes les coloris bruts et forts (comme le noir par exemple).

Des coloris froids à l'intérieur

En revanche, à l'intérieur du point de vente, les couleurs chaudes peuvent donner l'impression à vos clients que vous leur forcez la main. Veillez donc à privilégier des nuances froides (le vert pour un institut de beauté renvoie à la zen attitude ou le bleu). Ils vont ainsi aider votre clientèle à se sentir bien, à prendre le temps de réfléchir pour, in fine, augmenter leur panier moyen. "Les teintes claires, comme le blanc ou gris, vont, quant à elles, agrandir les espaces", relève Martine Palhol.

À noter toutefois que les couleurs chaudes sont à privilégier près des caisses. "Le fait d'avoir un espace de paiement rouge ou orange va favoriser les achats d'impulsion. Une autre façon d'agir sur la tension est d'augmenter la saturation avec des teintes presque fluorescentes", constate Jean-Gabriel Causse. Le chocolatier Pierre Hermé a par exemple rehaussé la peinture de ses murs brun-chocolat par de petites touches de couleurs très saturées.

Pas plus de deux teintes

Autre règle d'or à prendre en compte : le point de vente doit être un écrin qui valorise les produits, et doit comporter deux coloris maximums (les articles apportant également leurs touches de couleurs). Plus une enseigne est saturée, plus elle va renvoyer l'image d'un magasin bas de gamme. Dernier conseil d'importance : "un magasin doit afficher une cohérence entre sa boutique physique, son site internet, son packaging et sa carte de fidélité", conclut Martine Palhol. Froides ou chaudes, discrètes ou criardes, gardez en mémoire que les couleurs ne sont jamais neutres.