Mon compte Devenir membre Newsletters

Com' : 4 erreurs qui font (vraiment) mal

Publié le par

Ne gâchez pas la qualité de votre offre et n'amoindrissez pas la performance de votre entreprise avec une communication défaillante. Conseils d'experts pour éviter les faux pas publicitaires.

Com' : 4 erreurs qui font (vraiment) mal

" La meilleure communication pour un boulanger, c'est que son pain soit bon ! " C'est ce qu'explique Gabriel Dabi-Schwebel, fondateur et directeur associé de l'agence de marketing et communication 1min30. Façon de dire que, au-delà de la stratégie mise en place dans ce domaine, reste, pour un commerçant de proximité, l'importance des fondamentaux : proposer une offre de qualité pour être plébiscité par les clients.

Et l'expert de souligner aussi la nécessité de soigner son logo, sa vitrine et le choix de son emplacement commercial. Au-delà, voici quatre écueils à éviter pour optimiser l'efficacité des messages adressés à sa clientèle.

1. Tout miser sur le digital

" L'erreur serait de tout miser sur le digital. Il faut une continuité : pour un commerçant, faire du marketing physique (tracts...) permet d'être cohérent, estime Gabriel Dabi-Schwebel. La stratégie peut ensuite, le cas échéant, être élargie : réseaux sociaux, site web... Tout dépend des besoins et des objectifs de chacun ".

2. Publier irrégulièrement sur les réseaux sociaux

Pour autant, même si être présent sur les réseaux sociaux n'est pas directement générateur de ventes, cela permet de créer du lien avec ses clients et prospects tout en gagnant en visibilité. " Si vous décidez d'y aller, vous devrez adopter un rythme régulier ", préconise Gabriel Dabi-Schwebel.

" L'erreur serait de croire que le simple fait de posséder une page ­Facebook suffit : il faut l'animer " , renchérit Grégoire Peyroles, directeur général de Dentsu Aegis Régions, déclinaison en local du groupe Dentsu Aegis Network spécialisé en communication digitale. Le but ? Augmenter sa visibilité auprès de son réseau d'abonnés.

Pour faire vivre sa page, l'idée est de répondre aux commentaires, publier régulièrement du contenu, notamment des photos, organiser des jeux-concours...

3. Oublier son client

Autre erreur d'approche : le manque d'empathie pour le client. " Celui-ci a besoin de savoir qui vous êtes, où vous vous trouvez, de connaître votre offre. C'est en se posant la question de ses besoins que vous pourrez bâtir votre système de communication " , analyse Grégoire Peyroles.

Une fois ces attentes connues, vous pourrez ainsi par exemple mettre à disposition ces informations pratiques sur une page web dédiée, ou réfléchir à la valeur ajoutée à lui apporter sur vos différents supports de communication.

Pensez aussi que le client effectue nombre de ses recherches sur smartphone et qu'il serait dommage de ne pas en tenir compte. " Il faut penser mobile first ", assure Grégoire Peyroles. Ce qui passe, par exemple, par la mise en place d'un site web responsive, c'est-à-dire spéci­fiquement conçu pour une ­utilisation sur mobile.

4. Ne pas penser local

En tant que commerçant de proximité, vous vous inscrivez dans une rue, un quartier, une commune... C'est là que se trouvent vos clients et prospects et c'est eux que vous devez toucher. Attention, ainsi, aux dispositifs publicitaires mal ciblés d'un point de vue géographique.

Même exigence concernant le référencement sur Google. " La démarche consistant à se faire référencer sur PagesJaunes et les autres annuaires doit être pensée : il faut circonscrire son périmètre pour ne pas être trop en compétition avec d'autres acteurs ni hériter d'une facture trop chargée ", explique Grégoire Peyroles.

Par ailleurs, travaillez votre référencement local et privilégiez l'achat de mots-clés très ciblés, sur lesquels vous serez moins en concurrence avec des mastodontes, ou des enseignes ayant un ancrage national. Votre prochain client se trouve sans doute déjà au coin de votre rue.