Mon compte Devenir membre Newsletters

Comment les petits commerçants peuvent tirer profit de la folie Pokémon GO

Publié le par

Le phénomène Pokémon GO continue de faire des émules dans le monde entier. À tel point que les commerces de proximité pourraient tirer profit de la popularité du jeu en attirant de nouveaux consommateurs. Voici quelques pistes à suivre pour profiter du succès du jeu.

Comment les petits commerçants peuvent tirer profit de la folie Pokémon GO

© Flickr/Eduardo Woo

Depuis le 5 juillet, l'application de réalité augmentée Pokémon GO, éditée par la start-up Nientic en partenariat avec Nintendo et The Pokémon Company, a été téléchargée plus de 75 millions de fois dans le monde entier. Lancé dimanche 24 juillet 2016 en France, le jeu est bien parti pour devenir une des applications les plus populaires.

Quelques jours seulement après sa sortie officielle, les initiatives de commerçants qui tirent profit du jeu fleurissent sur internet. L'objectif : faire venir des visiteurs dans sa boutique en jouant la carte Pokémon GO !

Certaines grandes enseignes ont déjà saisi l'opportunité en capitalisant sur l'engouement suscité par l'application, à l'image de la marque Monoprix. Sur Twitter et Facebook, l'entreprise avait en effet annoncé la distribution gratuite d'un kit de dresseurs de Pokémon dans son magasin du quartier Saint-Michel à Paris, le vendredi 22 juillet 2016. Une opération de street-marketing qui a connu un réel succès comme en témoigne la foule, nombreuse, à attendre à l'extérieur.

Exploiter les réseaux sociaux

L'application, dont le but est de parcourir le monde réel à la recherche de Pokémons, connaît un véritable succès planétaire, notamment grâce à l'utilisation de la réalité virtuelle qui permet de situer ces petites créatures dans votre environnement. Aussi bien, que ces personnages pourraient avoir élu domicile dans votre commerce. L'intérêt du jeu, pour les commerçants, réside, alors, bien dans l'opportunité d'attirer une nouvelle clientèle dans sa boutique en le faisant savoir aux utilisateurs. Pour évaluer si votre établissement se trouve dans une zone intéressante, plusieurs outils existent : une carte communautaire recensant les lieux où se trouvent les Pokémons ou encore une application mobile.

Si les initiatives d'annonceurs prospèrent à l'étranger et notamment aux États-Unis, certains commerçants français commencent à exploiter l'application en attirant les dresseurs de Pokémons à travers une stratégie bien rodée et plutôt simple à mettre en place."Quand on est commerçant, la première chose à faire est de s'intéresser un minimum au jeu", prévient Marc Lehmann, DG consultant à l'agence Matière Grise qui ajoute que "l'objectif va être de créer de l'engagement auprès des joueurs".

Si vous souhaitez jouer le jeu, il est indispensable d'en informer les dresseurs. À travers votre site internet ou les réseaux sociaux, n'hésitez pas à partager l'information pour attirer de potentiels clients. La démarche est similaire si une petite créature se trouve à proximité de votre boutique. Faire affluer de nombreux joueurs dans votre zone de chalandise ne pourra être que bénéfique pour votre activité et votre popularité.

Cependant, face au succès rencontré par l'application, les publications risquent de se trouver noyées dans le flot des réseaux sociaux. Marc Lehmann suggère également de "disposer un panneau ou une affichette devant votre commerce. L'information intéressera les dresseurs qui passent devant la boutique".

À l'instar du restaurant toulousain Les Trois Brasseurs qui invite les joueurs à venir capturer un Pokémon présent dans leur établissement, de plus en plus nombreux sont les commerçants à tirer profit de la popularité du jeu.


Pour aller plus loin, vous avez par ailleurs la possibilité de tenter de fidéliser ces prospects en leur proposant des offres promotionnelles. Réductions, bons d'achat, offres exceptionnelles, tous les moyens sont bons pour surfer sur l'événement.

À Paris, la marque de burger Poulet Poulette a par exemple mis en place une réduction de 10 % à tous les utilisateurs de Pokémon GO se présentant avec une photo du Roucool devant leur restaurant. "Offrir un petit cadeau au dresseur revient à valoriser le client. Cela peut permettre de les attirer", explique Marc Lehmann.


En revanche, si vous ne souhaitez pas vous engager dans une opération coûteuse ou chronophage, vous pouvez simplement offrir un accès wifi aux joueurs en échange d'un achat ou d'une consommation. L'application nécessitant l'utilisation d'une quantité importante de données internet (data mobile), les gamers sont souvent tentés de disposer d'une connexion à un réseau sans-fil pour éviter de supporter des frais supplémentaires.

Ils resteront ainsi plus longtemps dans votre établissement et seront sans doute amenés à consommer, a fortiori si vous êtes un bar ou un restaurant. Pour Marc Lehmann, "c'est surement le premier levier à mettre en place, c'est un argument qui prévaut auprès des dresseurs".

Pour profiter de l'euphorie de Pokémon GO, votre usage des réseaux sociaux peut également s'avérer très utile pour se positionner sur ce marqueur viral et attirer de nouveaux visiteurs sur vos supports en ligne. L'objectif ici vise à faire progresser votre communauté en multipliant les contenus relatifs à l'application sur vos pages communautaires. Marc Lehmann préconise "de fidéliser la communauté de joueurs et de l'engager autour de votre activité" mais prévient que les joueurs n'adhéreront que "si la démarche est sincère de la part du commerçant".

Enfin, si l'engouement Pokémon vous paraît réellement porteur, vous avez la possibilité de profiter des plateformes de recommandations. Le site Yelp a, par exemple, mis en place un petit bouton " Pokéstop à proximité " afin de choisir son restaurant, coiffeur ou fleuriste au plus près des lieux visités par les joueurs. Les pokéstop sont des points d'intérêt, généralement des lieux culturels, où se trouvent des objets indispensables aux chasseurs de Pokémon. À vous de le renseigner dans le profil de votre entreprise.


Monétiser votre boutique

L'opportunité marketing est encore plus poussée pour ceux qui souhaiteraient devenir des lieux d'intérêts de Pokémon GO. Les développeurs du jeu l'ont bien compris et proposent aux professionnels diverses solutions de monétisation pour attirer et faire rester les prospects dans votre établissement ou votre zone d'activité. Par exemple, si vous êtes joueur, vous avez la possibilité d'acheter des leurres à proximité de votre commerce. Valable 30 minutes pour 0,99 €, le leurre favorisera l'apparition de nouveaux Pokémons et attirera les dresseurs en quête de nouvelles créatures.

Une autre solution existe pour tenter de devenir un Pokéstop. Si elle s'adresse principalement aux zones peu denses en points d'intérêt - en dehors des grandes villes donc - vous pouvez demander au développeur du jeu, Niantic, de procéder à l'installation de Pokéstop dans votre zone, à travers ce formulaire. La demande reste malgré tout à la discrétion de l'éditeur et peut ne pas aboutir.

Par ailleurs, dans une interview au Financial Times, le patron de Niantic Labs a expliqué qu'il sera bientôt possible pour les commerces, restaurants et boutiques de payer pour être intégré directement dans le jeu comme point d'intérêt. "Cette démarche permettra aux commerçants de se situer dans des zones d'intérêt et de bénéficier de cette exposition", ajoute le consultant en marketing. Un avantage qui pourrait s'avérer déterminant pour certains, à condition, sans aucun doute, de payer l'accès au service.

Organisez des événements

D'autres méthodes existent d'ores et déjà pour fidéliser et attirer des clients. Certains n'ont pas résisté longtemps avant de consacrer des événements dans leurs établissements. Soirée Pokémon GO, chasse aux Pokémons, tous les moyens sont bons. En Corse, le restaurant-club L'impact PortToga de Bastia organise vendredi 29 juillet une soirée spécialement déclinée sur le thème des Pokémons. Pour l'occasion, le chef a même réalisé une pizza symbolisant une Pokéball, un objet permettant de capturer les Pokémons.


Marc Lehmann propose également une autre initiative aux commerçants : "pourquoi ne pas imaginer une rue Pokémon GO où tous les commerces organisent un événement en rapport avec le jeu. Le fait de s'unir permet d'abord de fédérer et ensuite de faire parler de l'événement de manière plus large".

Toutes les occasions peuvent s'avérer payantes à condition cependant que le phénomène Pokémon GO ne s'épuise pas trop rapidement.