Mon compte Devenir membre Newsletters

4 clés pour comparer les offres de gaz

Publié le par

Pas facile de s'y retrouver parmi les propositions des différents acteurs du gaz. Entre tarifs réglementés et offres de marché à prix fixes ou indexés, voici un fil rouge pour vous guider.

4 clés pour comparer les offres de gaz

Vérifiez votre consommation

Avec la libéralisation du marché du gaz, de plus en plus d'entreprises sont aujourd'hui concernées par les offres dites "de marché " par opposition aux offres à tarif réglementé fournies par l'opérateur historique Engie. Que vous soyez concerné par l'obligation de souscrire une offre de marché (si votre consommation annuelle dépasse 30 MWh) ou non, il existe une dizaine de prestataires actifs sur le marché du gaz à tarif libre: Engie, Direct Énergie, Lampiris, Eni, Antargaz, etc.

Un opérateur alternatif peut faire économiser jusqu'à 15%.

Migrer vers un opérateur alternatif peut présenter des avantages: "Les tarifs sont moins élevés que pour les offres réglementées et les gains peuvent atteindre 15%", explique Jean-Sébastien Degouve, cofondateur et président de la société de courtage en énergie Opéra Énergie. Avant de changer d'offre, examinez vos besoins: quel est votre niveau annuel de consommation? Souhaitez-vous avoir le même prestataire pour le gaz et pour l'électricité (certaines offres duales peuvent vous faire davantage économiser)? Quelle est la date d'échéance de votre contrat? "Lorsqu'on possède un contrat à tarif réglementé, il est possible d'en changer à tout moment, précise Jean-Sébastien Degouve. En revanche, un professionnel qui a déjà migré vers une offre de marché doit être attentif aux conditions de résiliation de son contrat existant, qui prévoient en général un préavis et des pénalités potentiellement élevées."

Comparez ce qui est comparable

Tous les acteurs du marché n'utilisent pas les mêmes formulations lorsqu'il s'agit de décrire leurs offres. Certains indiquent le prix de l'énergie (exprimée en kWh) en faisant abstraction du coût de l'acheminement, du coût du stockage ou encore des taxes. Pour comparer les prix des uns et des autres, il convient donc de distinguer la partie fixe de la facture (l'abonnement) et la partie variable (la consommation), en comparant les montants sur des bases identiques (soit HT, soit TTC), comme le conseille le site web spécialisé www.energie-info.fr. Il est nécessaire, par exemple, de réaliser une estimation de consommation et de la multiplier par le prix de la part variable du contrat (le prix du kWh).

Autre point à examiner: "Le prix de l'acheminement peut être fixe chez certains opérateurs pendant toute la durée du contrat, tandis que d'autres ne garantissent pas sa stabilité", prévient Jean-Sébastien Degouve.

Analysez les modalités du contrat

Il est très facile de changer de prestataire: quelques clics sur un site web, où le client entre certaines données comme son numéro de PCE (point de comptage-estimation) et ses index, et le tour est joué, lorsque vous passez d'un tarif réglementé à un tarif libre. En revanche, les contrats de fourniture de gaz méritent d'être attentivement examinés pour vérifier ce qui vous sera appliqué. "Par exemple, certains fournisseurs peuvent proposer des prix d'appel en début de contrat, qui évoluent ensuite, prévient Yves Pouloin, directeur commercial chez Direct Énergie. Nous maintenons quant à nous les mêmes conditions pendant toute la vie du contrat."

Côté prix, il existe trois possibilités. En tarif réglementé, le prix du gaz peut évoluer tous les mois, selon la politique voulue par les pouvoirs publics. Côté offres de marché, le client peut souscrire soit à prix fixe, soit à prix indexé. "Dans le premier cas de figure, le prestataire s'engage à maintenir le prix pendant la durée du contrat, ce qui offre l'avantage de donner de la visibilité à l'entreprise consommatrice, commente Jean-Sébastien Degouve.Dans le second cas, le contrat prévoit un prix indexé sur le prix du marché. Si le prix du marché baisse, le consommateur paiera moins, et inversement. Ce qui nécessite de suivre les évolutions."

Dans la pratique, rares sont les petites entreprises qui prennent la peine de guetter les cours du gaz, pour lesquels il n'y a d'ailleurs pas de visibilité à long terme. Il faut donc effectuer son choix de façon réfléchie, et vérifier s'il est possible, en cours de contrat, de passer d'un prix fixe à un prix indexé ou inversement. Autre point: la durée du contrat de fourniture de gaz. Vérifiez si vous vous engagez sur un an ou plus et quelles sont les pénalités éventuelles pour résiliation. À noter: si votre consommation est inférieure à 30 MWh par an, vous pouvez retourner à une offre réglementée auprès de l'opérateur historique (c'est la réversibilité).

Décryptez les services proposés

En tant qu'énergie, le gaz fourni est identique, quel que soit l'opérateur choisi. Cependant, certains prestataires proposent des offres de gaz "vert", autrement appelé "compensé carbone". Les fournisseurs ont alors intégré dans leur prix l'achat de crédits carbone, destinés à compenser les émissions de CO2 liées à la consommation de gaz par le client. L'achat de ces crédits carbone sert en effet à financer des projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Quel que soit le prestataire de gaz choisi, les services d'urgence et de dépannage sont identiques. Les numéros et délais d'intervention ne varient pas d'un opérateur à l'autre. En revanche, il est utile de comparer les services: l'opérateur a-t-il un service client dédié aux petites entreprises? Sa qualité est-elle reconnue? "Il est très utile de pouvoir avoir au téléphone un conseiller qui effectuera un bilan de la consommation du client, estime Yves Pouloin.Car il s'agit d'accompagner les entreprises et de donner des conseils, pour qu'elles consomment au plus juste."

Le fait qu'un opérateur propose une possibilité de suivi sur Internet via un espace dédié est également appréciable, surtout lorsque l'offre 100% web implique une réduction de prix. Examinez les différents canaux disponibles pour contacter le service client, et les engagements de réponse.

Pour aller plus loin, faites des économies sur vos factures de gaz et électricité grâce aux acheteurs externes.