Mon compte Devenir membre Newsletters

Véhicules utilitaires: quels équipements ?

Publié le par

Une myriade d'options est disponible pour customiser un véhicule utilitaire. La combinaison optimale est celle qui colle avec les besoins de son conducteur et de sa profession, à court comme à long terme.

Véhicules utilitaires: quels équipements ?

"En moyenne, le prix de l'aménagement d'un véhicule utilitaire est compris entre 2 000 et 5 000€HT" Céline Krebs, gérante de Krebs Sarl

Selon leur gabarit ou leur marque, tous les véhicules utilitaires (VU) ne se valent pas d'un point de vue équipement. "A minima, veillez à ce qu'il y ait un airbag conducteur et passager, un système ­antiblocage des roues (ABS), un dispositif de freinage d'urgence (AFU), un système de maîtrise de trajectoire (EPS), une ceinture de sécurité trois points, une cloison de séparation et des dispositifs de retenue de charges", rappelle Anne-Sophie Valladeau, ­ingénieur-conseil et assistance pour le secteur des transports, logistique et risques routiers à l'INRS. Parallèlement à ces pièces maîtresses, d'autres éléments peuvent être adjoints pour la sécurité et le confort du conducteur. Par ricochet, ces installations contribuent à la construction de l'image de marque de votre entreprise.

À chaque métier, son intérieur

En premier lieu, Céline Krebs, gérante de l'aménageur de ­véhicules utilitaires Krebs Sarl, recommande de protéger les parois et le plancher intérieurs de l'espace de chargement du VU au moyen d'une plaque en polypropylène ou en bois (voir photo ci-contre). "Il faut compter à partir de 800€HT pour la protection intérieure d'un fourgon", indique-t-elle. Ensuite, si la cloison de séparation entre l'habitacle et la zone de chargement est de série sur les fourgons, les petits utilitaires en sont encore majoritairement privés. Elle répond pourtant à une nécessité absolue. "Idéalement, elle doit être pleine (conforme à la norme ISO 27956). Elle peut être fabriquée en polyester ou en tôlé. Le polyester est plus esthétique et léger mais les prix se tiennent", détaille Céline Krebs. Pour cette option, vous devez prévoir un budget minimum de 400€HT.

Avant de meubler l'espace de chargement, réalisez un inventaire précis du matériel et de l'outillage transportés en concertation avec le(s) conducteur(s). Sachez qu'il existe différents types de rangements: fixes (coffres, étagères), extensibles (tiroirs) ou mobiles (mallettes). "Pour les bijoutiers qui stockent des pièces de petites ­dimensions, les étagères avec des bacs ou les mallettes sont opportunes. Une armoire avec tringle à vêtements, installée et fixée à des points d'accroche spécifiques, peut davantage convenir pour le transport de vêtements", donne en exemple Céline Krebs.

À noter: les éléments les plus lourds sont à placer vers le bas alors que les objets les plus légers peuvent être disposés vers le haut. Pour vous aider à mesurer le chargement, vous pouvez acquérir un indicateur de charge pour un prix compris entre 1 500 et 1 600€HT.

Parmi les matériaux qui arrivent en tête, les aménagements métalliques tendent de plus en plus à distancer le bois. "Plus traditionnel, le bois coûte entre 10 et 50% moins cher que le métallique. Mais ce dernier se montre plus résistant en cas de choc violent", rapporte Céline Krebs. Au-delà du choix du matériau, veillez à vous adresser à un aménageur ayant des références en termes de crash-test et satisfaisant la norme scientifique INRS-NS-286 , élaborée conjointement par les aménageurs, la Cnam et l'INRS, pour un véhicule utilitaire sûr.

Des trajets courts ou longs ?

Interrogez-vous également sur la nature et la régularité des déplacements qui influent directement sur le choix des équipements. "La climatisation ou le limiteur de vitesse sont des petits plus non négligeables lorsque l'employé conduit sur de longues distances. Le témoin de surveillance de pression des pneumatiques (TPMS) s'avère pertinent dans les activités de travaux publics", illustre Anne-Sophie Valladeau (INRS).

De même, la mise en place d'une lumière Led ou d'un projecteur de travail peut servir à un salarié amené à travailler à des heures tardives. D'autres accessoires, comme un kit lave-mains avec dérouleur de papier et bidon d'eau (à partir de 40€HT), peuvent aussi faciliter son quotidien.

Enfin, pensez à optimiser la ventilation naturelle du VU, notamment en cas de transport de bouteilles de gaz ou de produits phytosanitaires. L'ajout d'un jeu de grilles d'aération est un moyen très abordable de vous prémunir des risques d'explosion (moins d'une centaine d'euros la paire).

Et l'extérieur dans tout ça ?

Miser sur une barre de toit (à partir de 150€HT) ou une galerie (entre 1 500 et 2 000€HT) peut venir nettement agrandir l'espace de stockage de votre VU. "Au-delà de 150 kg, la galerie de toit est préférable", résume Céline Krebs . Pour réduire les risques de troubles musculosquelettiques (TMS), un marchepied (dès 250€HT) peut être installé. Si les objets à porter sont volumineux et lourds, une rampe de chargement (à partir de 400 €HT) paraît indiquée. En outre, poser des bandes rétroréfléchissantes rouge et blanc permet d'augmenter la visibilité du VU, particulièrement s'il stationne fréquemment en bord de route.