Mon compte Devenir membre Newsletters

Crédit bancaire : les artisans s'autocensurent

Publié le par

Quels sont les modes de financement privilégiés par les artisans et quelle est leur attitude face au crédit bancaire ? Réponses dans un sondage Siagi/OpinionWay sur les artisans et le crédit, rendu public en octobre 2016.

Crédit bancaire : les artisans s'autocensurent

Lorsque les artisans ont besoin de financement, ils se tournent en priorité vers les banques, pour 65 % d'entre eux. C'est ce que montre un sondage1 réalisé par OpinionWay pour la Siagi - société de caution qui apporte aux petites entreprises une garantie en cas de défaillance de remboursement - sur l'autocensure et le comportement des artisans en matière de financement, rendu public en octobre 2016.

Si près de neuf demandes de crédit sur dix sont satisfaites, reste que, pour les autres, les freins sont nombreux : trop de garanties demandées (36 % de ceux qui ont sollicité un crédit, et même 44 % chez les entreprises réalisant moins de 150 000 euros de chiffre d'affaires, ont dû donner une garantie), manque d'expérience de leur part en la matière, manque d'adaptation à leurs besoins (certains investissements ne sont pas finançables par un prêt). A cela s'ajoute qu'ils ne demandent pas parce qu'ils anticipent un refus, et sont aussi rebutés par la lourdeur administrative de la démarche.

Dans près de la moitié des cas, ils misent alors plutôt sur l'autofinancement (29 %) ou l'apport en fonds propres (21 %).

Plus d'un artisan sur deux a eu besoin de financement au cours des douze derniers mois, en premier lieu pour acquérir du nouveau matériel, pour 34 % d'entre eux.

1 Sondage réalisé par OpinionWay pour la Siagi auprès de 502 personnes (entreprises de 1 à 9 salariés) dans 4 secteurs d'activité : alimentation, bâtiment, fabrication et services, interrogées par téléphone, du 13 au 21 septembre 2016, et rendu public en octobre 2016