Mon compte Devenir membre Newsletters

La franchise prospère grâce au bâtiment, au nettoyage et aux services aux entreprises

Publié le par

En progression de 8 %, le chiffre d'affaires global de la franchise traduit un dynamisme attrayant pour ce modèle commercial. Une hausse de l'activité inédite depuis dix ans due, en partie, à un net rebond de l'activité du bâtiment, du nettoyage et des services aux entreprises.

La franchise prospère grâce au bâtiment, au nettoyage et aux services aux entreprises

© FFF

Alors que le Salon de la Franchise se tient du dimanche 25 au mercredi 28 mars 2018 à Paris, le secteur du commerce en franchise a le sourire. En hausse de 8,07 % sur un an, le chiffre d'affaires global s'établit à 59,55 milliards d'euros. Une telle progression de l'activité n'a pas été vue depuis dix ans d'après les chiffres communiqués par la Fédération française de la Franchise.

Cette dynamique du modèle commercial en franchise d'une année à l'autre se traduit également par des indicateurs en augmentation, tant sur le nombre de réseaux (+4 %) que sur le nombre de points de vente (+3,6 %).

Certains secteurs de la franchise illustrent le net essor global du modèle. À commencer par le secteur du bâtiment qui voit son activité progresser de manière spectaculaire avec un chiffre d'affaires qui s'accroît de près de 54 % par rapport à 2016. Les secteurs du nettoyage et des services aux entreprises connaissent également une évolution positive de leur activité avec respectivement 28,57 % et 19,28 % de hausse.

L'alimentaire : moteur de la franchise

Il n'empêche c'est le secteur de l'alimentaire, des services et équipements aux personnes et de la restauration rapide qui constituent les secteurs moteurs des réseaux de franchise. Si l'alimentaire regroupe le plus de points de vente avec 15 278 franchisés, l'équipement de la personne possède le plus d'enseignes différentes (364), malgré une activité stable (4,12 milliards en 2017, contre 4,1 en 2016).

Dans la même tendance, le secteur des services aux personnes voit son CA progresser de 12,92 % quand son nombre de points de vente augmente de 7,53 %. La restauration rapide connaît malgré un reflux de son activité de 15,70 % soit 870 millions d'euros de moins, un accroissement de ses franchisés de près de 3 %.