Mon compte Devenir membre Newsletters

[Portrait] Gontran Cherrier, de la tradition à la télévision

Publié le par

Gontran Cherrier est devenu, en quelques années, la nouvelle coqueluche des émissions culinaires. À seulement 35 ans, ce boulanger-pâtissier de formation s'est bâti un empire estimé à 10 millions d'euros.

[Portrait] Gontran Cherrier, de la tradition à la télévision

Le nouveau Christophe Michalak de la boulangerie, c'est certainement lui. Avec ses cheveux plaqués sur le front, ses mèches rebelles et sa belle gueule, Gontran Cherrier, 35 ans, a la dégaine des célébrités placardées à la Une des magazines. Mais l'habit ne fait pas le moine. Derrière ce physique de jeune premier, se cache un boulanger-pâtissier hors pair, dont l'empire s'est bâti à toute allure. En l'espace de 14 ans, Gontran Cherrier a réussi à se développer en France et à l'étranger. Une belle réussite estimée à 10 millions d'euros.

C'est tout petit que le jeune homme se prend d'amour pour la boulangerie. " Quand j'étais gamin, je passais devant le fournil tandis que mon père pétrissait la pâte, dans son atelier à Marcoussis. La boulangerie, c'était mon lieu de vie ", se remémore-t-il. C'est cette passion qui lui a fait prendre la voie de l'apprentissage. À 15 ans, il entre à l'École de pâtisserie Ferrandi, à Paris. Puis intègre l'École de boulangerie créée par les Grands Moulins, toujours dans la capitale.

Voyager pour découvrir de nouvelles saveurs

À 20 ans, il quitte les bancs de l'école et aiguise sa technique à l'Arpège, un restaurant 3 étoiles situé dans le VIIe arrondissement de Paris, puis au Lucas Carton, non loin de la place de la Madeleine.

Après avoir affiné ses talents, Gontran Cherrier s'envole, à 24 ans, vers la Russie, à Saint-Pétersbourg. Puis, pendant six mois, il écume les pays de l'Est et découvre d'autres saveurs. Fort de cette expérience, l'homme revient en France avec un bagage supplémentaire. À peine atterri, un nouveau challenge s'offre à lui : l'écriture d'ouvrages culinaires. Après huit mois de travail et 80 recettes, il sort son premier livre en 2004 : À croquer... Les desserts de Gontran. C'est un succès, et le début de sa notoriété. Gontran Cherrier finit par taper dans l'oeil des médias. Il débute sur Canal+, où il anime une émission culinaire, avant d'en présenter une autre sur Cuisine TV. Et d'être l'un des protagonistes de l'émission La meilleure boulangerie de France sur M6 en 2013.

Trouver les produits rares

Pourtant, à l'heure de ses débuts médiatiques, il n'a pas encore réalisé l'essentiel : avoir sa propre boutique. Après un " premier échec et une collaboration ratée ", il ouvre enfin sa boulangerie à Paris, en 2010. " J'avais préparé 60 recettes, dont le pain de seigle à la pâte miso ", s'amuse-t-il. Entre 2010 et 2013, il crée deux autres points de vente. Parallèlement, il déploie, avec trois associés, trois boutiques à Singapour et cinq au Japon. " Le succès est immédiat. " Sa recette ? Écumer les marchés à la recherche de produits rares. Jamais rassasié, il entend bien poursuivre sa " folie des grandeurs ". Sa prochaine conquête ? L'Australie. L'homme déborde d'énergie.

Bio
1978 : Naissance de Gontran Cherrier
1994 : Il apprend la pâtisserie à l'école Ferrandi
1999 : Il fait ses armes à l'Arpège, un restaurant gastronomique parisien
2004 : Il publie son premier ouvrage À croquer... Les desserts de Gontran
2010 : Ouverture de sa première boulangerie à Paris
2010-2013 : Développement en France et en Asie.