Mon compte Devenir membre Newsletters

Les commerçants ne veulent plus des soldes flottants

Publié le par

La CGPME, CCI France et la Confédération des commerçants de France demandent la suppression des soldes flottants aux ministres Sylvia Pinel et Benoît Hamon.

Les soldes flottants seraient les responsables de tous les maux du commerce français? En tout cas, ils sont de nouveau sur la sellette. Mais cette fois-ci, les commerçants attendent impatiemment du changement. La CGPME, la CCI France et la Confédération des commerçants de France (CDF) ont cosigné une lettre adressée aux ministres Sylvia Pinel et Benoît Hamon. Ils demandent collectivement la suppression du dispositif mis en place en 2009. Une vision qui émanait déjà du rapport du CREDOC et de l'IFM de juillet 2012.

Pour les fédérations, le bilan mitigé des soldes d'hiver 2013 n'est pas uniquement imputable à la crise. La multiplication des opérations de réduction de prix a entraîné une certaine démobilisation des consommateurs. Ils n'attendent plus la période des soldes pour effectuer leurs achats. Ils attendent en revanche des baisses de prix tout au long de l'année, pénalisant l'image qu'ils ont du commerce de détail.

Un avis partagé par la plupart des adhérents du Conseil du commerce de France qui, s'il n'a pas signé la lettre, est "favorable à la réintégration des soldes flottants dans les soldes saisonniers", complète le président du CDCF, Gérard Atlan. Ainsi, les soldes retrouveraient leur six semaines traditionnelles. Les commerçants de détail attendent donc de pied ferme la table ronde annoncée par Sylvia Pinel sur le sujet.