[Étude de cas] Sophie Donnat, une fleuriste connectée

Publié par le - mis à jour à
[Étude de cas] Sophie Donnat, une fleuriste connectée

Fleuriste près d'Avignon, Sophie Donnat expérimente de façon quotidienne le numérique. Elle plébiscite les nouveaux outils pour, notamment, cultiver le relationnel avec ses clients. Rencontre avec une commerçante intéressée par la technologie.

  • Imprimer

Proposer au client de choisir son mode de communication préféré. Ce n'est pas seulement lui faire une fleur. C'est aussi mettre toutes les chances de son côté pour générer une vente. C'est du moins ce que fait Sophie Donnat, fleuriste près d'Avignon. Sur son site web, la commerçante propose aux internautes, pour passer commande, de se faire appeler via Skype, Messenger ou Whatsapp - sans oublier le traditionnel téléphone.

"Je le fais depuis longtemps, surtout avec les futurs mariés, pour affiner leur besoin, leur montrer des produits, raconte la dirigeante, qui dénombre, depuis le démarrage du service, une vingtaine d'échanges par ce biais - très peu, mais l'intuition est là. Cela se passe principalement par Skype, qui permet un meilleur rendu. En fait, c'est bien pour le relationnel".

Une pratique qui s'inscrit dans le cadre d'une communication axée sur Internet. "Il faut vivre avec son temps, utiliser les outils proposés", déclare Sophie Donnat, qui assure avoir été l'une des toutes premières à posséder un site web.

Vivre avec son temps, c'est-à-dire utiliser les nouveaux outils, mais aussi s'adapter aux nouvelles pratiques d'achat. "Quand je cherche quelque chose, je vais vérifier sur Internet, raconte la fleuriste. Avant, on avait le temps de se garer devant les commerces. Maintenant, on fait du lèche-vitrine de chez soi".

Présence sur Facebook

Sophie Donnat propose, également, de passer commande et d'acheter en ligne (moins de 5 % de son activité). Elle est également présente sur Facebook, via deux pages (accessibles ici et ), ainsi que sur Instagram. Elle publie notamment, sur le premier réseau social, de courtes vidéos de ses fleurs.

"Facebook est un bon support publicitaire et entretient l'image de l'entreprise, montre ce qu'on sait faire", avance, en substance, celle qui a constaté que les vidéos étaient en moyenne plus regardées que ses posts ordinaires. Un impact sur l'image plus que sur les ventes, même si la commerçante a conclu, en deux ans, une dizaine de commandes via Messenger. Une page qu'elle gère seule, souvent le soir ou à l'heure du déjeuner, "un peu chaque jour".

Une démarche d'expérimentation qu'elle entend poursuivre. La commerçante souhaite, désormais, davantage communiquer sur ses services en ligne. Un moyen pour que ses clients s'en emparent pleinement. Elle pourrait promouvoir un service lancé au quatrième trimestre 2017, à savoir la visite virtuelle, via webcam, de son commerce. Elle lance également un site de vente en ligne commun, dédié aux fleuristes.

Par ailleurs, en tant qu'élue à la CCI, elle travaille à la mise en place de formations au numérique pour les commerçants. Pour transformer le Web en "terreau" de jeu partagé.

Repères

Raison sociale : entreprise individuelle
Activité : vente de fleurs
Ville : Les Angles (Gard)
Date de création : 1992
Dirigeante : Sophie Donnat, 54 ans
Effectif : 3 personnes
CA 2017 : NC

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Digital

Par Barbara Haddad

Cette année, de nouvelles fonctionnalités Shopping fleurissent. Un enjeu majeur apparaît donc : celui d'ajouter au rôle d'influence des médias [...]