Mon compte Devenir membre Newsletters

Chopez le shoppeur

Publié le par

Les consommateurs achètent aujourd'hui à tout moment et partout. Des comportements d'achat inédits qui obligent les retailers à s'adapter alors que les frontières entre physique et virtuel sont totalement brouillées.

Chopez le shoppeur

Une chute vertigineuse... Entre 2010 et 2015, selon François Loviton, directeur retail de Google France, la fréquentation dans les points de vente américains a chuté de 40 à 16 milliards de passages. Et pourtant, les ventes générées dans les magasins sont passées de 641 à 750 milliards de dollars. En France, en 2015, 90% du chiffre d'affaires du commerce de détail était réalisé en boutique (Étude "RetailXperience, le magasin en voie de réinvention"). Bref, le magasin est loin d'être mort!

Néanmoins, les clients ont aujourd'hui des comportements cross canaux dans leur parcours d'achat en pratiquant indifféremment le web-to-store et le store-to-web, notamment par le biais du mobile. Face à ces nouvelles habitudes de consommation, les retailers n'ont d'autre choix que de multiplier les points de contact avec les consommateurs, en leur proposant une offre unifiée, pour une expérience d'achat sans couture et de préférence émotionnelle.

Shopper Mail, pour des campagnes d'activation ultra-ciblées

Carrefour Media et Mediapost Publicité, les régies publicitaires de Carrefour France et La Poste, ont lancé en janvier dernier une nouvelle solution d'activation à destination des annonceurs du secteur de la grande consommation. Baptisée "Shopper Mail", cette offre permet aux marques de cibler les consommateurs en fonction de leurs habitudes d'achats. Elle s'appuie sur la connaissance clients de Carrefour, qui compte 14 millions de porteurs de cartes de fidélité actifs au cours des 12 derniers mois. Plusieurs formats de mailings sont disponibles pour garantir à la marque une bonne émergence en boîtes aux lettres en fonction de sa problématique, de l'intégration éventuelle d'échantillon et de son budget. À noter, Mediapost Publicité prend en charge la conception du courrier, de la création du mailing jusqu'à sa fabrication. Enfin, une étude d'impact, intégrée à l'offre commerciale, permet de mesurer précisément l'apport incrémental de la campagne (exposés vs. non exposés), en termes de parts de marché et aussi de pénétration.

Fidzup connecte la publicité mobile au point de vente

Fidzup se nourrit des données comportementales récoltées in-store grâce au Wi-Fi et sa FidBox ou à l'historique de géolocalisation des mobinautes à proximité des enseignes pour pousser des contenus publicitaires contextualisés et hyperciblés. La start-up fournit aux retailers ces données de segmentation au travers d'interfaces simplifiées afin de faciliter la création de campagnes mobile-to-store et le retargeting mobile.

S4M-Swaven, le bouton d'achat multidistributeurs géolocalisés

La solution Instant Purchase Locator de S4M, développée en partenariat avec Swaven, spécialisé dans le drive-to-store, permet aux annonceurs d'indiquer où trouver leurs produits dans les magasins concurrents les plus proches et à quel prix, en temps réel. Le mobinaute peut alors acheter, via la publicité, en ligne ou en click and collect. LaSCAD, société de distribution de produits cosmétiques du groupe L'Oréal, est le premier annonceur à utiliser ce format.

Plus récemment, c'est pour son format Video2Store que S4M a été récompensé lors du Cristal Festival "Meilleur usage mobile et food and beverage" lors d'une campagne pour Subway. Alliant vidéo et géolocalisation pour trouver le Subway le plus proche et l'itinéraire, sans oublier ciblage et suivi du trafic généré en magasin, la campagne fait état d'un taux de clic de 4,26% et a entraîné 47% de visites supplémentaires.

Pepper, nouvel allié émotionnel

Né en juin 2014, Pepper -développé par la société française SoftBank Robotics (ex Aldebaran)- est le robot le plus connu dans la grande distribution, adopté, notamment par Darty, Kiabi ou Uniqlo. Équipé d'une tablette tactile, de capteurs et d'une caméra 3D, il accueille et conseille les clients. Conçu pour être complémentaire à l'être humain dans des tâches bien précises comme l'accueil, la collecte de datas ou le divertissement, Pepper sait reconnaître une émotion -un client mécontent par exemple- et adapter, en fonction, son discours. Il suffit pour cela de lui parler, de s'approcher de lui ou de le toucher pour qu'il se mette à parler.


Dernier exemple en date avec le constructeur Renault, où, depuis mars et jusqu'à novembre, plus d'une centaine de robots Pepper ont été déployés partout en France. Un partenariat porté par une campagne de communication, dont Pepper est l'égérie. D'autres start-up proposent des robots comme Hease présenté en janvier dernier au CES de Las Vegas ou Tiki, le robot semi-humanoïde.

Dalila Bouaziz