Mon compte Devenir membre Newsletters

Virage réussi sur la cible des motards

Publié le par

Positionnement. La situation du Jorjane, un hôtel-restaurant dans l'Isère, est idéale pour les randonnées à moto. C'est pourquoi son gérant, Georges Pontvianne, s'applique à séduire les motards, au premier rang desquels les journalistes spécialisés... Tour de piste.

houchouteur de motards», «guide spirituel», «fée du logis»... Les journalistes spécialisés dans la moto n'hésitent pas à employer des termes élogieux quand ils évoquent Georges Pontvianne, gérant du Jorjane, un hôtel-restaurant isérois. Si le cadre des Gorges de la Bourne et du Vercors contribue largement au succès de l'auberge auprès des motards, il n'explique pas tout. Passionné lui-même de deux-roues depuis plus de quarante ans, le commerçant offre moult services gratuits à ses hôtes : repérage et présentation de circuits de plusieurs jours dans les environs (fléchés sur une carte prêtée), garage pour abriter les engins, prêt de matériel nécessaire aux petites réparations... « Le motard est une cible de choix : avec 40 ans de moyenne d'âge, son revenu est suffisamment élevé pour assouvir son onéreuse passion », explique le commerçant. L'idée de se spécialiser dans l'accueil de motards lui vient en 2000, lorsque la route principale menant au Vercors s'effondre, et avec elle le nombre de touristes dans la région et la fréquentation du Jorjane. L'hôtel compte alors environ 15 % d'afficionados du deux-roues parmi sa clientèle. Une proportion que son gérant s'applique à faire croître grâce à la presse spécialisée.

La presse européenne en parle

Le commerçant décide alors de contacter les magazines de moto. Il propose aux journalistes de réaliser les essais des différents modèles de motos dans sa région et de les loger gratuitement au Jorjane. En 2001, lors du premier séjour, Georges Pontvianne finance entièrement l'opération, qui revient à 2 000 euros environ. Une somme qui inclut les repas pour les cinq journalistes et le manque à gagner sur un séjour d'une semaine (fermeture de l'hôtel pour l'occasion), les journalistes se rendant sur place par leurs propres moyens. Ravis de l'accueil, ils lui consacrent une demi-page. L'année suivante, Georges Pontvianne peaufine sa stratégie et décide de démarcher les organismes locaux de tourisme, car finalement sa région s'offre aussi une belle publicité. Résultat ? Ces structures financent la totalité du séjour des journalistes. L'hôtelier table ensuite sur la presse européenne : publications italiennes, allemandes, belges et néerlandaises Chaque parution, environ quatre par an, donne lieu à une centaine de réservations, « Mais l'impact est réduit par la taille modeste de mon hôtel », tempère Georges Pontvianne, En effet, le Jorjane ne compte que sept chambres et les motards partent en virée surtout aux beaux jours, entre mai et août, Cependant, la fréquentation a augmenté d'un tiers en dix ans, Une croissance sur les chapeaux de roue!

Passionné de moto Georges Pontvianne, gérant d'un hôtel-restaurant, invite des journalistes spéciaIistes des deux-roues pour accroître sa notoriété auprès des motards.

Passionné de moto Georges Pontvianne, gérant d'un hôtel-restaurant, invite des journalistes spéciaIistes des deux-roues pour accroître sa notoriété auprès des motards.

Repères

- Raison sociale
Le Jorjane
- Activité
Hôtellerie-restauration
- Ville
Choranche (Isère)
- Année de création
1991
- Dirigeant
Georges Pontvianne, 58 ans
- Effectif
2 personnes
- CA 2008
130 000 Euros

Mot clés :

Céline Keller