Mon compte Devenir membre Newsletters

Vaccinez-vous contre les virus informatiques

Publié le par

Pourquoi perdre toutes vos données professionnelles quand une bonne protection antivirus vous permet de travailler sereinement? Une sécurité dont il est difficile de se passer, même si elle n'est pas fiable à 100 %.

Et soudain, venant de nulle part, surgit un écran noir. Une panne? Une coupure de courant? Pire: un virus informatique. Ces programmes portent bien leur nom. Comme leurs cousins organiques qui affectent le corps humain, les virus informatiques se comportent en parasites, dans votre ordinateur. Ils pénètrent le disque dur, les disquettes et CD-Roms que vous avez pu insérer. Via Internet, surtout, lorsque vous téléchargez des logiciels ou des fichiers. Le simple fait d'être connecté peut suffire pour être infesté. Autre grand vecteur de propagation des virus: les e-mails. «Quand on reçoit un message, on ne peut jamais être sûr de la personne qui l'envoie, explique Antoine Mussard, dirigeant de VRDCI, une agence web. Il existe des virus qui s'infiltrent dans votre messagerie, pillent la liste de vos contacts et, avec votre signature, leur envoient un mail contenant un virus.» En règle générale, n'ouvrez les fichiers en «.exe» que si vous êtes certain de leur fiabilité.

Dans le cas contraire, vous risquez de mauvaises surprises. Les virus ne nuisent pas forcément tout de suite. Certains, insidieux, s'installent sur votre ordinateur, et attendent leur heure pour entrer en action. Le déclencheur peut être une date ou le lancement d'un programme particulier par exemple, choisis par le «hacker» (personne à l'origine du virus). Les conséquences peuvent être négligeables (aucune touche ne répond, mais un simple redémarrage remédie au problème) , ou bien catastrophiques (vos données professionnelles et personnelles sont supprimées, votre disque dur effacé) .

Pour vous prémunir, une seule solution: équiper votre ordinateur d'un antivirus. Il joue le même rôle que les globules blancs dans votre organisme: celui de la protection contre toute contamination de votre ordinateur par un programme malfaisant. Pour ce faire, il dispose de plusieurs techniques de lutte. A commencer par celle, dite du dictionnaire: grâce à une immense base de données, il repère les anomalies et met aussitôt les fichiers concernés en quarantaine afin d'éviter qu'ils n'infectent les éléments sains.

Lexique

Petit dictionnaire franglais de l'informatique
- Cheval de Troie (ou Trojan): Programme qui permet à une tierce personne, le moment venu, de pénétrer par effraction dans votre ordinateur, afin de consulter, modifier ou détruire des informations.
- Phishing (hameçonnage en français): Désigne l'obtention d'informations confidentielles (mots de passe ou informations privées) par le biais de mails, en vous faisant croire que le message émane d'un service de confiance.
- Spams (pourriel ou polluriel en français): Se dit de tout courrier électronique non sollicité par le destinataire.
- Spyware (logiciel espion en français): Il s'agit d'un logiciel qui s'installe à votre insu sur votre ordinateur, qui collecte et transmet à des tiers des informations vous concernant: habitudes de consommation sur Internet, sites consultés, etc.
- Ver: Programme capable de se propager d'un ordinateur à un autre, de manière autonome sur le réseau, une fois l'ordinateur infecté.

Attention, vous n'êtes jamais totalement à l'abri!

 

Seul problème, mais de taille: pour qu'un virus soit détecté, encore faut- il qu'il soit connu du logiciel antivirus. Or, il s'en crée de nouveaux tous les jours. Il s'agit donc d'une éternelle course contre la montre. Dans l'année 2000, par exemple, en l'espace de dix minutes, 350 000 utilisateurs dans le monde ont infesté leur ordinateur en exécutant la pièce jointe d'un e-mail intitulé «I love you».

Même si vous êtes équipé d'un antivirus, ne vous croyez donc jamais totalement à l'abri. La protection offerte par les logiciels ne peut être fiable à 100 %. D'où l'intérêt de veiller tout particulièrement aux mises à jour, afin d'être protégé au mieux. La plupart des logiciels s'en chargent pour vous, à chaque connexion sur Internet ou chaque fois qu'une nouvelle version est disponible. Mais la règle numéro un est de ne jamais leur faire une confiance aveugle. Quand bien même votre logiciel antivirus ne relève rien d'anormal, si un mail vous paraît douteux, ne l'ouvrez pas. Agissez de même pour tous vos téléchargements.

N'oubliez pas, non plus, de procéder régulièrement à une analyse de vos fichiers par l'antivirus. Un contrôle de routine, une fois par semaine, n'est pas superflu. Certains logiciels sont programmés pour le faire automatiquement, mais pas tous. Attention cependant: cette analyse prend du temps et nécessite généralement beaucoup de mémoire. Evitez donc, autant que possible, de la lancer à des moments où vous devez travailler et ouvrir plusieurs fenêtres: les performances de votre ordinateur risquent d'être ralenties.

Cette diminution des performances est la principale critique émise envers les antivirus. «C'est un mal nécessaire, concède Antoine Mussard. L'anti virus, pour être efficace, doit surveiller et analyser en temps réel tout le trafic sur votre ordinateur.» Autre bémol: les fausses alertes. Télécharger des fichiers via Internet devient presque impossible avec certains antivirus trop puissants et trop soupçonneux, qui bloquent la transmission des données. Pas d'autre solution, alors, que de désactiver temporairement votre antivirus. Pour autant, malgré ces quelques désagréments, mieux vaut éviter de se passer de tels outils de protection.