Mon compte Devenir membre Newsletters

Une vitrine polaire qui met le blanc en valeur

Publié le par

Découvrez les secrets des étalagistes et de leurs réalisations au fil des numéros. Ce mois-ci, Isabelle Remars nous livre ses explications et ses astuces pour agencer la vitrine d'un commerce de linge de maison.

Le gérant de cette boutique de linge de maison à Limoges, souhaitait réussir le début de la saison hivernale, moment-clé pour son commerce. Afin de doper ses ventes, il a mis en place une opération promotionnelle, offrant un petit ours en peluche pour l'achat d'une couette. Isabelle Remars est partie de cette idée en les multipliant dans la vitrine. La principale contrainte dans la réalisation de cette vitrine? La volonté du commerçant de présenter un grand nombre d'articles au volume imposant, dans un cadre étroit. Résultat: une impression de profusion, recherchée par le commerçant. «Ce thème de vitrine peut aussi s'adapter aux magasins de sport et au secteur du prêt-à-porter», estime l'étalagiste. Pour une telle prestation, elle facture 120 euros HT environ, pour quatre heures de travail, en récupérant le matériel à la fin.

1 L'idée

Ours en peluche, morceaux de banquise et articles de literie hivernaux sont mis en scène pour créer une ambiance polaire. Le contraste entre le chaud et le froid, évoqué par les couettes, est destiné à susciter une envie de «cocooning» chez le client.

2 Le cadre

Pour guider l'oeil du chaland, Isabelle Remars a choisi d'encadrer la vitrine au moyen de morceaux de polystyrène découpés irrégulièrement, imitant la banquise. Le seul élément décoré, la taie d'oreiller, est placé au centre pour attirer l'attention. «Je voulais un motif en noir et blanc, pour rester dans l'atmosphère générale de blancheur. Un détail de couleur aurait éclipsé le reste de la vitrine», explique l'étalagiste.

3 Composition

La vitrine étroite impose une exposition tout en hauteur. Isabelle Remars a donc opté pour des podiums, c'est- à-dire des cubes de carton destinés à présenter les articles sur différents niveaux. «J'ai choisi trois degrés d'élévation, pour ne pas laisser d'espace vide», précise-t-elle. Les produits légers, comme le drap, sont suspendus au moyen d'épingles et de fils, tandis que les éléments plus épais, comme les couettes, sont posés au sol afin de ne pas surcharger la composition.

4 Clin d'oeil

La présence des pancartes rondes «Fjord», du nom de la marque d'édredons haut de gamme commercialisée, est une exigence du gérant. Le dessin de l'ours polaire qui y figure a donné à Isabelle Remars l'occasion de rebondir sur cette contrainte pour en faire un clin d'oeil, puisque c'est une autre peluche qui tient la pancarte.

Parcours Isabelle Remars

Après un cursus à l'Ecole nationale des arts décoratifs d'Aubusson, suivie d'une formation en étalagisme à Toulouse, Isabelle Remars s'est lancée dans la profession il y a 13 ans. Basée dans le Limousin, elle réalise aujourd'hui des vitrines, ainsi que des décorations de stands pour les salons, à destination des commerçants des départements environnants.
> Rens.: www.etalagiste decoratrice-87.com