Mon compte Devenir membre Newsletters

Une vitrine gourmande

Publié le par

Ce mois-ci, la vitrine présentée est une création de Natacha Fromentin-Jarrier. L'étalagiste nous raconte comment elle a conçu l'agencement de la devanture d'un magasin d'ustensiles et de produits pour la pâtisserie.

Deuxième collaboration entre l'étalagiste et le magasin Art Gato du XIIe arrondissement parisien, cette nouvelle vitrine a été placée sous le signe de la gourmandise. Natacha Fromentin-Jarrier a souhaité refléter le tempérament de la gérante, Frédérique Mollaret, qui conjugue son professionnalisme et sa passion pour la pâtisserie. Ici, pas de produits finis, seulement du sucre, des moules, des colorants et autres ingrédients mis en scène pour donner envie d'entrer. Un travail délicat, d'autant que les clients sont aussi bien des professionnels que des amateurs. D'où la nécessité de soigner la devanture pour qu'elle parle au plus grand nombre.

1 Les couleurs de la gourmandise
En choisissant le rose, le coquelicot et le doré, Natacha Fromentin-Jarrier a misé sur une ambiance chaleureuse. Ces teintes évoquent les saveurs sucrées, les fraises tagada et autres framboisiers. « Régressives et anticrise, ces couleurs remontent le moral car elles en appellent aux souvenirs des passants, sans pour autant être connotées à une période de l'année, commente l'étalagiste. Sans compter qu'elles conviennent aussi bien aux fêtes de fin d'année qu'à la Saint -Valentin. » La jeune femme a aussi opté pour des matériaux chics et branchés, affichant un côté luxe et créant ainsi une certaine magie de la vitrine «inaccessible».


2 Des mots pour donner envie
Interpeller le passant avec des messages, tel est le but des mots collés sur la vitre. Moules à gâteaux, pochoirs, colorants sont autant d'indications de ce que le client trouvera à l'intérieur. Il devine d'un coup d'oeil ce que lui propose la boutique. « Le chaland se souviendra de l'endroit où il pourra acheter ses décors en sucre dès que lui viendra l'idée de faire de la pâtisserie », conclut l'étalagiste.
3 Une vision de l'intérieur
Avec l'effet de transparence donné par les rubans, Natacha Fromentin-Jarrier apporte de la visibilité à l'intérieur du magasin, permettant au client de comprendre à quel type de commerce il a affaire. Le ruban donne également de la verticalité à l'ensemble, malgré l'arrondi de la vitre. Le savant mélange entre les effets mats, brillants, pailletés crée une impression «matière». Les larges bandes de satin servent aussi de fond pour la mise en avant de certains produits, sans pour autant trop cloisonner l'espace.


4 A hauteur d'yeux
Le sous-bassement a permis d'installer la vitrine à mi-hauteur, c'est-à-dire à 80 cm du sol. Les produits se retrouvent ainsi au niveau des yeux. « Cela m'évite d'avoir recours à un podium. J'ai juste utilisé une table aux pieds raccourcis pour faire illusion. C'est une bonne solution lorsque l'on présente des petits produits », explique Natacha Fromentin-Jarrier. Elle a également choisi de créer des groupes pour ne pas perdre le fil: les sucres avec les sucres, les moules avec les moules, etc.

Parcours
Natacha Fromentin-Jarrier

Après des études en étalagisme et en merchandising, Natacha Fromentin-Jarrier est formatrice, dans ces domaines, pour tous types de commerces. Après un parcours professionnel en France et en Angleterre, elle a créé sa société Sweet Pea en 2007. Ses services répondent à une forte demande, en matière d'image, de commerçants venus des quatre coins de l'Hexagone: création de vitrines, de showrooms, de stands...
Rens.: www.sweet-pea.fr - natacha@sweet-pea.fr