Mon compte Devenir membre Newsletters

Une seule banque pour ses comptes pro et perso?

Publié le par

Choisir la même banque pour son compte professionnel et son compte personnel fait encore peur. Pourtant, rien ne justifie cette crainte. Au contraire, domicilier ses deux comptes dans la même banque offre de nombreux avantages.

Crainte d'être à la merci de son banquier, peur de mouvements intempestifs de compte à compte, risque d'erreurs dans la gestion quotidienne... toutes les raisons sont bonnes pour ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Pourtant, choisir la même banque pour ses comptes professionnel et personnel présente beaucoup d'avantages, notamment celui de faciliter la gestion courante.

Un gain de temps indiscutable

En premier lieu, une seule et même domiciliation bancaire permet de gagner du temps. Un argument de poids pour les chefs d'entreprise. Jean-Marc Jaumouillé, expert-comptable chez Fiducial (réseau d'expertises et de services pour les TPE, commerçants et artisans) explique que « les rendez-vous à la banque peuvent ainsi être mutualisés. Mais pour que le gain de temps soit significatif, la rigueur doit être de mise ». Les opérations doivent donc être clairement identifiées pour en faciliter la lisibilité. Sans compter que la frontière entre la sphère privée et la sphère professionnelle doit rester étanche.

Sachez également que la loi interdit aux banques de procéder à des mouvements inter-comptes de leur popre initiative. Seul un pouvoir les autorise à renflouer un compte à partir d'un autre.

La transparence, votre meilleure alliée

Confier la gestion de vos deux comptes à un même établissement présente un autre avantage, et non des moindres: celui de construire un vrai partenariat avec votre banque. Interlocuteur unique, au fait de vos résultats commerciaux et de votre situation personnelle, votre chargé Avec un interlocuteur de compte sera davantage enclin à avec sa banque. accéder à certaines de vos requêtes. «Si votre entreprise traverse ponctuellement une période délicate, il lui sera plus facile de vous accorder des lignes de découvert, des remises d'agios ou bien de rallonger certains délais », assure Jean-Marc Jaumouillé. Et la négociation sera d'autant plus aisée que votre patrimoine sera solide. Pour autant, n'espérez pas être systématiquement averti en cas de découvert. Tant que ce dernier n'excède pas le montant autorisé, il n'est pas dans l'intérêt de la banque de limiter les agios... Et n'oubliez pas que cette relation de confiance a ses limites dans la mesure où le turnover qui sévit dans les agences vous conduira forcément à rencontrer d'autres interlocuteurs.

Faire jouer la concurrence

Opter pour une seule et même banque vous place par ailleurs en position de force si vous recherchez des solutions de financement. En cas de refus de crédit, vous pouvez alors décider d'aller frapper à la porte de la concurrence, décision que votre chargé de compte n'a aucun intérêt à provoquer. Cette situation particulière peut motiver une domiciliation de vos comptes dans deux banques différentes. «Mais attention, prévient Jean-Marc Jaumouillé, ne croyez pas aux miracles. Si un établissement considère que votre dossier n'est pas assez solide, il y a peu de chances pour qu'un autre pense le contraire. »

Chez ECL direct, cabinet d'expertise comptable en ligne, spécialiste des TPE, on préconise également de ne pas «hésiter pas à interroger sa banque personnelle sur les conditions d'ouverture d'un compte d'entreprise». La démarche peut être intéressante, sachant que les frais sont plus importants pour un compte professionnel. A vous, donc, de peser le pour et le contre au vu de votre situation. Sachez en tout cas que vous vous simplifierez la vie avec un seul interlocuteur.

Conseils à suivre

Séparez bien vos comptes
Selon le statut que vous avez choisi pour votre activité, la loi n'oblige pas toujours à séparer comptes personnel et professionnel. Pour rappel, dans le cas d'une entreprise individuelle, il n'est pas obligatoire d'avoir deux comptes. En revanche, si vous choisissez la société ou encore le nouveau statut d'entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) , qui entre en vigueur au 1er janvier 201 1 , vous devez tenir une comptabilité autonome avec un compte professionnel dédié. Cela permet notamment de préserver votre patrimoine personnel de vos créanciers professionnels. Les experts s'accordent néanmoins sur l'intérêt d'ouvrir un compte professionnel indépendant de son compte personnel. C'est la clé d'une gestion la plus saine possible. Séparer vos deux comptes permet, entre autres, de réduire les coûts de traitement par votre expert comptable. Mais aussi d'éviter tout écueil dans votre comptabilité, en ce qui concerne les notes de frais par exemple. En effet, pour que celles-ci soient légales, il faut que leur historique de remboursement indique clairement les dépenses réalisées sur un compte personnel et remboursées via un compte professionnel. Il est également conseillé de se fixer une rémunération mensuelle, même basse. Mettre en place un virement automatique mensuel facilite en effet la gestion quotidienne de vos comptes.