Mon compte Devenir membre Newsletters

Une newsletter pour garder le lien avec vos clients

Publié le par

Communication. Fidéliser la clientèle et l'informer des nouveautés, accroître son chiffre d'affaires... La newsletter présente de multiples intérêts. Encore faut-il ne pas commettre d'erreur lors de sa conception!

Premier critère pour juger de l'efficacité d une newsletter: son taux d'ouverture, que peut mesurer votre hébergeur. Selon Jimmy Pinto, président d'Axecible, agence de création web, ce taux peut varier de 3 à 40% selon le savoir-faire de l'auteur. Voici donc quelques conseils pour atteindre vos destinataires et toucher votre cible.

1- Evitez le filtre antispam

Les filtres antispam (contre les e- mails non sollicités) définissent quels mails sont classés directement dans la boîte de réception et ceux qui finissent dans le dossier «courrier indésirable». Alors comment éviter la case spam? Il faut tout d'abord veiller à bannir de l'objet du mail certains mots, comme «urgent», «gratuit», «prix» et «essai», systématiquement utilisés par les spammeurs.

Evitez également d'insérer trop d'images, traquées par les filtres antispam. Philippe Gérard, consultant chez Cegos, groupe de formation professionnelle, conseille une proportion de 60 à 70% de texte. Avec une longueur maximale d'un écran standard, le texte doit être contenu dans le corps du mail et non en pièce jointe.

2- Informez avant tout

«II est important de donner de la valeur ajoutée à sa newsletter, sans se contenter de délivrer un contenu promotionnel», conseille Philippe Gérard. L'astuce? Mettre en valeur les produits vendus tout en délivrant une information. Ainsi, dans sa newsletter trimestrielle, Stéphanie Asselineau, fleuriste à Toulouse, valorise une plante ou une fleur de saison et ajoute des conseils d'entretien, comme la température et la luminosité requises. Tout contenu est envisageable. Vous pouvez ainsi annoncer la sortie d'un livre en lien avec votre d'activité. Outre susciter l'intérêt de l'internaute pour votre lettre, le contenu informatif a pour conséquence de vous placer en tant qu'expert. Pour l'écriture, adoptez plutôt un ton purement informatif, sans fioritures. «Il faut éviter les jeux de mots ou les sous- entendus pour être sûr d'être compris», estime Philippe Gérard du groupe Cegos.

3- Multipliez les liens

En premier lieu, prévoyez un lien «Cliquez ici si le message ne s'affiche pas», qui dirige l'internaute vers une version en ligne de votre lettre, lui permettant de voir les images en cas de blocage par sa messagerie. Philippe Perroche, vendeur de capsules de champagne dans les environs de Reims, a augmenté progressivement le nombre de produits présentés dans sa newsletter pour atteindre une quinzaine aujourd'hui. Résultat: son site web comptabilise entre 20 et 30 commandes quotidiennes contre cinq il y a trois ans. Jimmy Pinto (Axecible) conseille d'ajouter un lien à chaque fin de paragraphe, indiquant: «Pour plus d'informations», pointant vers la page de votre site qui présente le produit.

Autre tuyau: pour chaque produit mis en avant, ajoutez un lien hypertexte qui relie la photo à la page de votre site où il pourra acheter le produit en ligne. Si vous n'avez pas de boutique en ligne, vous pouvez relier la photo à un texte présentant l'article de façon plus approfondie.

4- Faites des envois réguliers

Pour créer une relation de qualité avec les destinataires de votre newsletter, il est important de s'astreindre à un envoi régulier. «C'est la répétition qui fait l'efficacité du message», indique Jimmy Pinto. Il faut que l'internaute prenne l'habitude de recevoir la lettre. Pour cela, il recommande un rythme mensuel, afin de pouvoir tenir la cadence et de ne pas se faire oublier par l'internaute. Philippe Perroche, quant à lui, envoie deux ou trois newsletters par mois. «L'internaute n'est pas dupe. Il faut s'assurer que chaque newsletter ait un contenu intéressant, en prenant garde d'actualiser le site avec les informations correspondantes», avertit le commerçant.

5- Respectez les mentions légales

Pour être en conformité avec la loi, vous devez permettre à l'internaute de se désabonner de votre newsletter, d'un simple clic, en indiquant «Si vous souhaitez vous désabonner, cliquez ici». Il est aussi souhaitable de faire apparaître le nom commercial de votre boutique ainsi que son adresse postale. «Ce renseignement met les internautes en confiance», assure Jimmy Pinto. Dernier conseil, mais d'importance: avant d'envoyer votre newsletter, élaborée avec soin, à l'ensemble de votre carnet d'adresses, expédiez-la à votre propre adresse. Vous pourrez ainsi vérifier que le texte et les images sont bien calés et corriger d'éventuelles erreurs de dernière minute.

Philippe Perroche, vendeur de capsules de Champagne, a multiplié par cinq ses commandes en ligne en trois ans, notamment grâce à sa newsletter.

Philippe Perroche, vendeur de capsules de Champagne, a multiplié par cinq ses commandes en ligne en trois ans, notamment grâce à sa newsletter.