Mon compte Devenir membre Newsletters

Une mission consacrée aux soldes flottants

Publié le par

@ DR

Au sortir de la commission sur les soldes flottants qui a réuni le 14 septembre les fédérations du secteur, Hervé Novelli a souhaité calmé le jeu: «L'ensemble des commerces n'est pas favorable à ce dispositif j'ai noté cela. » Mais il faut « entendre les consommateurs qui sont plus mesurés », a relevé le secrétaire d'Etat au commerce et à la consommation. Avant de prendre une décision et d'engager une réforme, Hervé Novelli a commandé un rapport au Crédoc et à l'Institut français de la mode. «La mission rendra ses conclusions le 1er novembre afin qu'une décision soit prise par le gouvernement et qu elle puisse s'appliquer l'année prochaine», a-t-il précisé. La Fédération des enseignes du commerce associé a réaffirmé sa volonté de supprimer les soldes flottants. Selon elle, « ces deux semaines, appliquées à la discrétion de chaque boutique, amènent une confusion dans l'esprit du consommateur. » Pour rappel, ce système a été mis en place par la loi sur la modernisation de l'économie (LME) d'août 2008 qui a raccourci à cinq semaines les soldes d'été et d'hiver, permettant aux commerçants de choisir deux semaines supplémentaires dans l'année.