Mon compte Devenir membre Newsletters

Une boulangerie verte, du four au toit

Publié le par

Depuis toujours, Philippe Canévet se sent concerné par l'écologie. La preuve: sa nouvelle boulangerie remplit de nombreux critères Haute qualité environnementale... et consomme beaucoup moins d'énergie que le précédent local.

Plus de 450 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit d une entreprise. Voilà qui est inhabituel, surtout pour un commerce, car il s'agit ici de la boulangerie bretonne Bara Goell Toaz, construite en respectant certains critères Haute qualité environnementale (HQE). Sa particularité? Economiser les ressources naturelles. Une volonté affirmée de son gérant, Philippe Canévet, lors de la construction de son nouveau local, inauguré en novembre dernier. Sa consommation en électricité, par exemple, est totalement assurée par l'énergie solaire. Le boulanger revend même le surplus à EDF, ce qui représente environ 3 000 Euros par an. Mais il ne s'arrête pas à la toiture: derrière le bâtiment, un bassin pourvu de roseaux permet d acheminer les eaux usées et de les traiter, avant leur écoulement dans les nappes phréatiques. Au niveau de l'éclairage, la lumière du soleil est exploitée au maximum, grâce à de larges baies vitrées et à une exposition orientée sud. Des néons fluorescents, économes en énergie, sont choisis, ainsi que des interrupteurs à détection de mouvement pour les zones les plus isolées de l'atelier. L'isolation est aussi particulièrement performante, notamment grâce aux briques réfractaires constituant les trois fours à bois. La consommation de ces derniers a diminué d'un tiers par rapport au précédent local. Le résultat est à la hauteur des espérances: la facture de gaz a été divisée par quatre.

Une philosophie durable

La démarche éco-responsable de Philippe Canévet ne date pas d'hier. Du pain bio, dès 1986, à un bâtiment HQE, il y a un fossé que le boulanger n'a pas hésité à franchir. Pour être cohérent avec les produits qu'il fabrique et sa philosophie. Et il n'a pas l'habitude de faire les choses à moitié: son nouveau local de 1 000 m2 lui coûte un million d'euros environ. Pour ce faire, il bénéficie d'aides de la région. Par ailleurs, Oseo, établissement public soutenant les PME, lui prête 100 000 Euros et se porte garant auprès d'établissements bancaires pour un montant de 250 000 Euros. Le boulanger estime à dix ans l'amortissement de sa boulangerie HQE.

Enfin dernier bénéfice: la boulangerie fait cas d'école. Tant pour le fils de Philippe Canévet, ingénieur, qui a assuré la réalisation des travaux dans le cadre de son projet de fin d'études, qu'au niveau des entreprises de la région. Depuis que le boulanger a obtenu un trophée «développement durable», sa boutique sert d'exemple aux entrepreneurs qui se succèdent pour reproduire dans leurs locaux certains systèmes mis en place.

Sensible à l'écologie, Philippe Canévet produit des pains bio depuis ses débuts, en 1986.

@ PHOTOGPO

Sensible à l'écologie, Philippe Canévet produit des pains bio depuis ses débuts, en 1986.

Repères

- Raison sociale: Boulangerie Canévet Bara Goell Toaz
- Activité: Boulangerie
- Ville: Saint-Thégonnec (Finistère)
- Année de création: 1986
- Dirigeant: Philippe Canévet, 56 ans
- Effectif: 15 personnes
- CA 2008-2009: 950 000 Euros