Mon compte Devenir membre Newsletters

Une bouchère qui a du coeur

Publié le par

Militantisme. Entrée dans le métier par hasard, Corinne Meyer s'est formée à la boucherie-charcuterie-traiteur durant 20 ans, jusqu'à devenir la première femme présidente du syndicat professionnel des Vosges.

«J'étais membre du bureau des bouchers-charcutiers-traiteurs des Vosges depuis trois ans lorsque j'ai été élue présidente.» Corinne Meyer Bouchère

«J'étais membre du bureau des bouchers-charcutiers-traiteurs des Vosges depuis trois ans lorsque j'ai été élue présidente.» Corinne Meyer Bouchère

Avoir du coeur. C'est, pour Corinne Meyer, l'ingrédient indispensable pour mener de front engagement syndical et vie professionnelle. Elue première femme présidente des bouchers-charcutiers-traiteurs des Vosges en 2008, Corinne Meyer a débuté dans le métier 20 ans plus tôt. « Je sortais tout juste du lycée et j'ai suivi mon futur mari qui était alors, salarié », confie cette commerçante dynamique. Très vite pourtant, Corinne Meyer se passionne pour la boucherie et accompagne son époux, Guy Meyer, chez ses divers employeurs, tout en cumulant les formations. «J'ai suivi une quinzaine de stages sur le métier et la gestion d'entreprise », explique la bouchère. Des formations qu'elle a mises à profit puisqu'elle gère toute seule la comptabilité de l'entreprise familiale, La Cheminée Vosgienne, basée à Saulcy-sur-Meurthe.

En 1995, elle s'installe alors à son compte avec son époux, maître-artisan.

Dix ans plus tard, elle obtient le brevet de «conjoint collaborateur d'entreprise artisanale» après deux années de formation alternée à la chambre des métiers (CMA) des Vosges, alors que ses enfants ne sont âgés que de quatre et neuf ans. La même année, Corinne Meyer s'engage tout naturellement dans la défense de sa profession, toujours avec son entrain caractéristique. « J'étais membre du bureau des bouchers-charcutiers-traiteurs des Vosges depuis trois ans lorsque j'ai été élue présidente », se souvient-elle.

L'art de l'écoute

Dans un métier très masculin, être une femme est un atout: « Nos adhérents se confient plus facilement, or l'écoute est très importante. » Entre la préparation de la retraite, la transmission du commerce ou les soucis de management, la présidente conseille et s'implique jusqu'à jouer les médiateurs en cas de conflit. La fonction requiert d'ailleurs de nombreux déplacements, lors du conseil d'administration du centre de formation d'apprentis (CFA) spécialisé à Epinal, ou rencontrer ses pairs des autres départements de Lorraine, liés à la fédération parisienne. Entre la formation des jeunes au métier, la qualité des produits, la réglementation et le développement durable, les enjeux ne manquent pas. Mais Corinne Meyer a le coeur à l'ouvrage, encore et toujours.

Bio

> 1963
Naissance à Mulhouse (Haut-Rhin).
> 1988
Entre dans le métier de boucher-charcutier.
> 1998
Reprise de La Cheminée Vosgienne.
> 2005
Brevet de conjoint collaborateur.
> 2008
Elue première femme présidente des bouchers-charcutiers-traiteurs des Vosges.