Mon compte Devenir membre Newsletters

Un plan d'action pour aider le petit commerce

Publié le par

Hervé Novelli, secrétaire d'Etat au commerce, a annoncé la mise en oeuvre de dix mesures pour soutenir le commerce de proximité. Ces dernières sont accueillies fraîchement par les organisations professionnelles concernées.

«Le commerce de proximité est une forme de commerce indispensable.» Pour appuyer ses propos, le secrétaire d'Etat chargé du commerce, Hervé Novelli, a annoncé, mardi 10 juin, un plan d'action en sa faveur. Au programme, dix mesures, à commencer par une campagne de communication sur trois ans en direction du grand public et intitulée «Commerce coeur de vie». Une augmentation du budget du Fisac (Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce) est également prévue: il devrait passer de 80 à 100 millions d'euros sur trois ans à partir de 2009. De plus, l'éligibilité au Fisac serait étendue aux cafés-restaurants qui participent à l'économie de proximité, ainsi qu'aux commerçants non sédentaires.

Hervé Novelli a également prévu la création d'un conseil d'orientation de la politique en faveur du commerce de proximité d'ici à la fin de l'année. Il aura pour mission d'effectuer un état des lieux et de soutenir les actions collectives. Autre annonce: la mise en place d'un chef de projet «commerce de proximité» chargé de fédérer et de coordonner les actions menées en faveur du petit commerce. Les organisations professionnelles concernées sont favorables à la plupart de ces mesures, mais déplorent un manque d'ampleur. L'Union professionnelle artisanale et la Fédération du commerce associé souhaiteraient, par exemple, que le budget de la Taxe d'aide au commerce et à l'artisanat, estimé à 600 millions d'euros, soit consacré en totalité au Fisac.