Mon compte Devenir membre Newsletters

Un plan anti-braquage pour protéger les petits commerces

Publié le par

Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur.

Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur.

Avec une hausse de 15% des vols à main armée en 2008, Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, a décidé de placer les commerçants de proximité au coeur d un dispositif de protection. Lancé le 5 février, ce plan anti-braquage, élaboré conjointement avec les représentants de la profession, se compose de trois types de mesures: prévention, action et aide aux victimes. Concrètement, le ministère de l'Intérieur a mis en ligne une série de conseils à l'attention des professionnels sur son site internet: emplacement de la caisse, information des risques envers le personnel, attitudes à adopter pendant et après l'agression, installation d'un système de vidéoprotection... Sur ce dernier point, un décret, signé le 22 janvier, facilite et raccourcit la procédure permettant d'accéder à ce type d'équipement. Pour ce qui est de l'implication des forces de sécurité, les opérations de contrôle ont été intensifiées dans les quartiers les plus concernés. Enfin, 20 postes de psychologues ont été créés, en plus des 28 déjà existants, pour améliorer l'accueil des victimes dans les cellules de soutien. Les personnes agressées se verront ainsi automatiquement remettre, avec leur récépissé de plainte, les coordonnées d'un commissariat ou d'une gendarmerie disposant d'une permanence d'aide psychologique (il en existe 150 en France). La ministre demande enfin à la justice de faire preuve de «la plus grande sévérité à l'égard de vols à main armée (...) et que des sanctions exemplaires soient requises».

Rens.: www.interieur.gouv.fr